G4S rejette une offre de rachat de son concurrent Allied Universal

©Action Images

Un montant de 3,3 milliards de livres a été mis sur la table. G4S repousse également les avances de GardaWorld.

L'entreprise britannique de services de sécurité G4S a reçu le mois dernier une offre de rachat lancée par son concurrent américain Allied Universal d'un montant de 3,3 milliards de livres sterling (3,66 milliards d'euros).

Après l'avoir analysée "avec attention", le board de l'entreprise l'a rejetée car elle "sous-estime la valeur de G4S et ses perspectives". L'entreprise de gardiennage emploie 530.000 personnes dans 85 pays, assurant la sécurité d'ambassades, d'installations sportives ou encore d'événements culturels.

3,3
milliards de livres sterling
L'offre d'Allied Universal s'élève à 3,3 milliards de livres, soit 3,66 milliards d'euros.

C'est la deuxième tentative d'acquisition de G4S, qui fait également l'objet des convoitises de la société canadienne GardaWorld. La direction de l'entreprise a conseillé à ses actionnaires de refuser cette offre, soutenue par le fonds de private equity BC Partners, qui est "totalement inadéquate".

Ashley Almanza, la CEO de G4S, a indiqué dans une interview publiée la semaine passée que son entreprise ne voit aucun projet de fusion avec de la valeur ajoutée et se concentre sur son plan de redressement. "Nous n'avons encore vu aucune combinaison potentielle qui pourrait être dans le meilleur intérêt des actionnaires", a-t-elle déclaré. "Le comité de direction croit en notre stratégie."

Allied Universal est une entreprise de sécurité et de gestion d'équipements qui emploie quelque 200.000 personnes avec un revenu annuel de 8,5 milliards de dollars. Ces principaux actionnaires comprennent le fonds de pension canadien Caisse de Depot et Placement du Québec, ainsi que Warburg Pincus, un fonds d'investissement américain.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés