Hamon optimiste malgré un maigre carnet de commandes

©Thierry du Bois

Le carnet de commandes d'Hamon a frôlé les 100 millions d'euros au cours du premier trimestre 2017. Le groupe spécialisé dans les système de refroidissement a également conclu avec succès la vente de sa filiale américaine Thermal Transfer Corporation, ce qui lui permet de se recentrer sur ses activités de base et d’améliorer liquidité et fonds propres.

Au cours des trois premiers mois de l'année 2017, le montant des prises de commandes par du spécialiste des systèmes de refroidissement et de la dépollution de l'air, Hamon , s'est élevé à 94 millions d'euros. Dans son rapport intermédiaire publiée après-Bourse, le groupe de Mont-Saint-Guibert ne juge pas opportun de comparer son premier trimestre 2017 à celui de l'an dernier où son carnet de commandes affichait le montant de 473 millions d'euros.

La division "système de refroidissement" -la plus importante- a enregistré 42,5 millions d'euros de nouvelles commandes au premier trimestre 2017, grâce principalement à plusieurs contrats de refroidissement sec signés au Moyen-Orient et en Asie et à plusieurs contrats de refroidissement humide, tant pour de nouvelles unités que pour des services et de la maintenance en Europe, aux Etats-Unis et en Asie. "Malgré ce chiffre relativement bas, la division reste confiante en la possibilité d’atteindre un niveau de commande satisfaisant en 2017", explique Hamon qui mise notamment sur de nouveaux développements de produits ou encore sur le renforcement de l’activité après-vente.

Pas de prévisions

Compte tenu du contexte économique général, Hamon indique dans son communiqué qu'il a décidé de "ne pas publier de guidance sur ses résultats futurs." Les résultats du premier semestre sont attendus le 5 septembre prochain.

Le groupe Hamon est en pleine restructuration après ses très mauvais résultats 2016, année où la perte nette s'est creusée à 63 millions d'euros contre 5,4 millions en 2015.

 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés