Hytchers, le spécialiste des retours écologiques de colis

©rv

La start-up bruxelloise a lancé une app permettant aux particuliers de prendre en charge la livraison de colis. Depuis quelques mois, elle a réorienté son offre en priorité sur les retours. Pari gagnant: Hytchers vient tout juste de signer des contrats avec Vanden Borre, Proximus, Maniet Luxus et JBC.

À l’heure des cadeaux sous le sapin, les sociétés de livraison enchaînent les kilomètres. À côté des mastodontes internationaux, Hytchers, une start-up bruxelloise officiellement sur les rails depuis une grosse année, se fait peu à peu une petite place sur le marché. L’entreprise a toutefois une vision un brin différente de ses concurrents taille XXL. "Nous avons vraiment une ambition écologique dans notre projet", explique Jonas Douin, le cofondateur de Hytchers.

"Nous avons développé une plateforme où il suffit d’enregistrer son trajet. L’app se charge de repérer si un colis peut être transporté avec un détour minime".
Jonas Douin
Cofondateur de Hytchers

Afin de livrer les colis, l’entreprise a décidé de s’appuyer sur les particuliers, déjà sur les routes, plutôt que sur les services de livreurs classiques. "On est partis du constat que la plupart des gens étaient seuls dans leur voiture et quasiment systématiquement sans rien dans leur coffre", explique le cofondateur. "Nous avons développé une plateforme où il suffit d’enregistrer son trajet. L’app se charge de repérer si un colis peut être transporté avec un détour minime".

Afin de rendre le transport le plus écoresponsable possible et limiter les détours, un même colis peut être acheminé par plusieurs particuliers. Pour cela, l’entreprise s’appuie sur un réseau de point de collecte s’étendant sur toute la Belgique. "Nous avons plusieurs partenariats, dont un avec Total, qui donne accès à 70 stations du groupe. Au total, nous avons 110 points de collecte", détaille le cofondateur.

Compétition trop forte

Afin d’accélérer la croissance, les dirigeants ont récemment décidé de diversifier leur offre. "Plutôt que les livraisons, nous nous focalisions désormais en priorité sur les retours. On a constaté qu’il était difficile de lutter face aux géants. Les marges sont très faibles et il faut un volume énorme pour être rentable. Notre système est également un peu plus lent alors que les clients veulent être livrés de plus en plus vite."

"La compétition est beaucoup moins forte pour les retours. Les clients acceptent aussi plus facilement un délai un peu plus long."

Aujourd’hui, l’entreprise est capable de garantir une livraison en quatre jours ouvrables. "Mais 30% des colis sont livrés en moins d’un jour", explique Jonas Douin. Bien mais pas encore assez face à des Amazon et autre Coolblue. "La compétition est en revanche beaucoup moins forte pour les retours. Les clients acceptent aussi plus facilement un délai un peu plus long." Le marché n’en reste pas moins intéressant. "Dans certains secteurs de l’e-commerce comme la vente de vêtements en ligne, près de 55% des colis sont retournés."

La réorientation stratégique semble aujourd’hui porter ses fruits. Début octobre, la start-up a signé un contrat avec la chaîne de magasins Vanden Borre. Il y a quelques jours, elle a également signé avec la chaîne de magasins de vêtements JBC, celle de chaussures Maniet Luxus et Proximus, pour qui Hytchers propose d’assurer les retours des modems et décodeurs. "Nous sommes également encore en discussion avec d’autres gros acteurs belges", sourit encore le fondateur, qui espère voir ses commandes s’envoler.

Afin d’inciter les automobilistes à jouer les livreurs, Hytchers prévoit une forme de récompenses sous forme de bons d’achat. "On ne voulait pas rémunérer directement les livreurs car on voulait éviter d’arriver à un stade où des gens font de l’application leur métier et se déplacent uniquement pour livrer les colis. Cela serait contraire à nos objectifs écologiques. Utiliser l’app de cette façon n’est pas rentable." En moyenne, Hytchers se charge actuellement de la livraison de 1.000 colis par semaine grâce à une communauté de 10.000 personnes ayant téléchargé l’application. "10% sont des utilisateurs réguliers", précise encore le cofondateur.

Depuis ses débuts, Hytchers a pu compter sur le soutien de différents investisseurs ayant permis de lever 500.000 euros. Nous souhaitons continuer à pousser la croissance et allons donc entamer une nouvelle levée de fonds avec l’objectif cette fois d’obtenir 1 million d’euros durant l’année 2020. L’ambition est de continuer à agrandir le réseau, notamment au-delà des frontières. "Nous avons l’avantage, comparé à des services de livraison, que nos prix ne seront pas impactés par une livraison transfrontalière. On aimerait donc s’étendre assez rapidement aux zones frontalières", assure Jonas Douin. Le sud des Pays-Bas devrait être la première étape internationale.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés