Jusqu'à deux semaines d'attente pour les colis traités par bpost

©Photo News

La grève de 5 jours arrêtée la semaine dernière chez bpost continue d'avoir des répercussions sur la livraison des colis. Dans le même temps, le dialogue social sur les conditions de travail au sein de l'opérateur postal a bien repris, mais tarde à se concrétiser.

Les grèves locales et les divers blocages qui ont eu lieu chez bpost  entre le 7 et le 12 novembre ont entraîné un lourd arriéré dans le traitement des colis. Certains paquets affichent un retard de deux semaines. Bpost promet de tout faire pour résorber ce retard et demande encore un peu de patience aux clients lésés. Si le front commun syndical a suspendu la grève, plusieurs actions spontanées ont encore eu lieu ces derniers jours. Celles-ci ont causé des embarras qui persistent surtout dans le sud du pays. Sur les réseaux sociaux, les "community managers" du postier expliquent que les choses rentreront dans l'ordre "au plus tard la semaine prochaine", sans donner une date précise. 

Black Friday

Et pendant que bpost tente d'un côté de réduire les retards, la pression ne désemplit pas. Avec le 'Black Friday' de ce vendredi et les nombreuses campagnes promotionnelles sur les sites de vente en ligne, il y aura à coup sûr ces prochains jours un pic dans le traitement et la livraison des colis. Bpost se veut rassurant et indique "être opérationnellement prêt à absorber le pic". Coolblue le confirme. Ce grand client de bpost avait fait appel au concurrent PostNL pendant la grève. Il compte à nouveau sur l'opérateur belge depuis ce mercredi. Ce qui devrait permettre à l'enseigne de retrouver son rythme de livraison ordinaire. 

Sur le front des négociations entre la direction et les syndicats, les discussions sont toujours en cours. Toutefois, un ralentissement y est également constaté, selon les représentants des travailleurs. Le syndicat socialiste explique que le dialogue social est plus lent que prévu "en raison de la complexité du dossier". La CGSP espérait pouvoir présenter ce soir un accord amélioré à ses membres, mais la réunion des affiliés du centre de tri de Gand X a été reportée à une date encore inconnue.  

Pour rappel, le syndicat chrétien avait rejeté le préaccord qui a partiellement mis fin au mouvement de grogne alors que lundi soir tandis que la CGSP avait dans la foulée indiqué qu'elle ne défendait pas un accord où parmi les points en discussion figure la prise en charge du pic de fin d'année. 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés