Les maisons de repos Armonea tombent dans l'escarcelle du suédois EQT

Colisée exploite via Armonea plus de 100 maisons de repos et de soins en Belgique. ©BELGA

EQT va reprendre 64% du capital de Colisée, maison-mère du groupe belge Armonea et dont la famille Van den Brande est jusqu'ici actionnaire.

Le groupe français Colisée, quatrième acteur européen d'accueil et de soins aux personnes âgées, va changer de mains. IK Investment Partners, la société de capital-investissement basée à Londres qui le contrôle depuis 2017, a en effet annoncé en début de semaine être entrée en négociations exclusives avec EQT Partners en vue du rachat de sa participation.

Le fonds suédois créé par la famille Wallenberg, qui a des intérêts en France (avec notamment l'entreprise de gestion de réseaux d'eau potable Saur) et en Belgique (avec le producteur de solutions de purification Desotec), devrait détenir 90% du capital du groupe à la suite de l'opération, a-t-on appris.

550
millions €
Colisée s'adjoignait le groupe belge Armonea l'an dernier pour quelque 550 millions d'euros.

Le solde reviendrait au management. Tandis que les familles fondatrices, en France pour Colisée et en Belgique pour Armonea, pourraient réinvestir.

"L'option est sur la table", confirme-t-on simplement du côté des Van den Brande, restés à bord après le rapprochement avec les Français. Avec à la clé une plus-value de quelque 65 millions d'euros, peut-on lire dans le rapport annuel du holding familial Palmyra Brands.

Et ce, à la différence des Spoelberch, famille actionnaire de référence du géant brassicole AB InBev, qui avaient préféré quitter le navire après avoir été représentés jusque-là au capital via leur véhicule d'investissement Verlinvest, empochant au passage quelque 144 millions d'euros à leur sortie.

Les parts détenues par Palmyra vaudraient à ce stade 84 millions d'euros sur base de la valorisation du groupe français qui circule, à savoir 2,1 milliards d'euros (dette comprise, à près de 900 millions d'euros).

Géant européen

Créé en 1976, Colisée est un poids lourd sur le Vieux Continent, fort de quelque 274 établissements et de plus de 16.000 collaborateurs. L'entreprise a d'ailleurs réalisé un chiffre d'affaires supérieur à 1 milliard d'euros l'an dernier.

Rien qu'en Belgique, où le nombre de personnes âgées devrait augmenter de 28,5% d'ici à 2035, selon les chiffres du groupe, ce ne sont pas moins de 100 maisons de repos et de soins qui sont sous pavillon Colisée (deuxième acteur dans le pays) via Armonea. Et ce, de Woluwe-Saint-Pierre à Liège, en passant par Anvers ou Comines.

En trois ans, Colisée a triplé de taille, fort de près de 25.000 résidents, répartis de l'Espagne à la Chine.

Eldorado chinois

Qu'est-ce qui explique, dès lors, la volonté d'IK Investment? Une croissance fulgurante. En trois ans, le groupe français a, en effet, triplé de taille, fort de près de 25.000 résidents, répartis de l'Espagne à… la Chine, où une incursion a été faite lors de l'arrivée à bord d'IK Investment.

Car l'Empire du Milieu, avec son milliard d'habitants, "va vivre la même transition démographique que la France", souligne Colisée. Le pays aura donc besoin… de maisons de repos et de soins. Après tout, les plus de 60 ans y seront plus de 350 millions dans une dizaine d'années, selon les estimations du groupe français.

C'est donc assez logiquement que le maché fait de l'œil au français. Qui fait par ailleurs face à une concurrence principalement hexagonale, puisque ses compatriotes Orpea (dont Sofina était encore actionnaire jusqu'à cette année) et Korian boxent dans la même catégorie.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés