Publicité
Publicité

"Nos agents étaient volontaires pour aller en première ligne" (video)

Yves Bastin, COO de Protection Unit

Interview express en visioconférence pour prendre la température auprès de quelques patrons qui nous livrent leur vision de leur business sous confinement. Yves Bastin, COO de Protection Unit, tire un coup de chapeau aux agents de gardiennage.

Comme toute autre entreprise, le numéro 4 belge du secteur du gardiennage, Protection Unit a du s'adapter aux mesures de confinement, avec du télétravail là où c'est possible et du chômage technique quand il n'y a pas de possibilité de reclassement. Mais globalement, le secteur du gardiennage a plutôt été sur la brèche durant ces six dernières semaines avec des réductions d'activités sur certains secteurs, mais de fortes croissances sur d'autres.

Protection Unit sous confinement

"Nous avons demandé à nos agents de faire preuve d'agilité pour répondre à la demande de certains secteurs. Principalement le milieu hospitalier pour gérer les flux d'arrivants et aider le personnel médical pour fluidifier les entrées dans les hôpitaux", précise Yves Bastin, directeur opérationnel de Protection Unit. La société de gardiennage a également fourni ses services au Samu social de Bruxelles qui a mis en place un centre d'accueil pour les personnes de la rue ou défavorisées à Tour et Taxis. "Nos agents y étaient aussi directement confrontés à des personnes majoritairement contaminées", reconnaît Bastin. 

"Notre personnel a reçu une formation de base de ce qu'il peut ou doit faire ou pas. Il ne peut évidemment pas se substituer au personnel médical. Et nous avons concentré nos moyens de protection comme les masques ou les gants sur ces sites à risque. Et globalement, ça s'est plutôt bien passé", fait remarquer Bastin. Le gestionnaire salue d'ailleurs le volontariat dont ont fait preuve les agents de terrain. "Les gens ont très vite compris leur rôle social et que ce service était essentiel dans la gestion de la crise."

Malgré l'apport de cette nouvelle clientèle propre à la crise sanitaire, Protection Unit devra tout de même enregistrer une baisse de chiffre d'affaires de 6% cette année, essentiellement sur le secteur événementiel, dont les effets se feront sentir durant l'été et la période des festivals. 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés