Publicité
Publicité

Pourquoi Bpost renonce à la poste roumaine

©Photo News

Bpost renonce à lancer une offre définitive sur la Poste roumaine. La procédure d’examen des comptes est arrivée à échéance. Certaines des conditions prévues par bpost n’ont pu être remplies.

Posta Romana, le plus grand réseau postal de Roumanie, est en cours de privatisation. L’Etat roumain, qui en détient 75%, avait lancé un appel d’offres à l’automne 2014. Bpost y avait répondu en déposant une offre non contraignante en octobre. Deux mois plus tard, l’entreprise semi-publique belge avait été autorisée à examiner les comptes de Posta Romana.

©RV DOC

Cette procédure est arrivée à échéance. Et bpost ne transformera pas son offre non liante en offre définitive. L’information, qui circulait ce mardi matin parmi les analystes qui suivent bpost, est confirmée par Baudouin de Hepcée, le directeur de la communication externe de l’entreprise belge cotée. "Dans le cadre de notre offre non liante, explique-t-il, nous avions prévu une série de conditions. Il fallait notamment que Posta Romana obtienne le feu vert de la Commission européenne sur la problématique d’éventuelles aides d’Etat. Ces conditions n’ont pas été remplies dans les temps, de sorte que bpost n’a pas pu transformer son offre non liante en offre définitive."

Bpost était à ce jour le seul candidat retenu pour la reprise des 51% du capital de Posta Romana. On ignore quelles sont les intentions du gouvernement roumain pour la suite. Du côté de bpost, cette renonciation n’aura aucune conséquence. "Cela ne faisait pas partie de notre plan financier. C’était une opportunité additionnelle", précise Baudouin de Hepce.

Un facteur de Posta Romana en plein travail. ©Posta Romana

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés