Pricing Pact, la start-up du juste prix à la conquête de l'Europe

©Dieter Telemans

La jeune start-up bruxelloise Pricing Pact a levé 625.000 euros auprès de deux fonds d’investissement et d’investisseurs privés afin d’accélérer son développement. Elle propose une solution pour répondre à un problème récurrent pour beaucoup d’entreprises: trouver le bon prix pour le bon produit.

Une mauvaise stratégie de prix est dans le top 5 des raisons pour lesquelles les start-ups échouent. De manière plus globale, trouver le juste prix pour son produit n’est pas une sinécure pour bon nombre d’entreprises, peu importe le secteur ou le stade de maturité de la structure. C’est ce constat qui a nourri la réflexion de Laurent-David Hostyn, CEO et fondateur de Pricing Pact. "Il y a un manque de spécialistes du pricing sur le marché. De nombreuses entreprises, et en particulier les petites structures, passent à côté d’une partie importante de leur chiffre d’affaires à cause d’un pricing bâclé." Après avoir développé des stratégies, conseillé directement des dizaines d’entreprises et donné des formations en la matière, la start-up a fait évoluer son modèle avec une nouvelle solution destinée à ceux qui accompagnent au quotidien des milliers d’entreprises: les comptables, banquiers ou consultants.

Après 18 mois de développement, Laurent-David Hostyn et son équipe ont mis sur le marché l’année dernière leur solution, baptisée PriceIt.

Après 18 mois de développement, Laurent-David Hostyn et son équipe ont mis sur le marché l’année dernière leur solution, baptisée PriceIt. Sorte de boîte à outils digitale pour les professionnels de l’accompagnement d’entreprise, l’outil permet à ces spécialistes de conseiller leurs clients, faire des simulations d’impact de changement de prix pour un produit, comprendre la sensibilité des clients, découvrir s’il vaut mieux simplement augmenter ou baisser son prix ou encore savoir quelles sont les erreurs classiques à ne surtout pas commettre.

La mise sur le marché de la plateforme disponible sous licence a été un tournant pour la start-up, qui est entrée depuis quelques mois dans une autre dimension avec une croissance impressionnante. Une augmentation de 60% du chiffre d’affaires pour l’année 2019 par rapport à l’exercice précédent, plus de 750 entreprises accompagnées l’année dernière, 10 partenariats développés avec des incubateurs et fonds d’investissement et une équipe passée de 4 à 12 personnes en moins d’un an. Le choix d’orientation s’est donc avéré payant.

Un investissement pour stimuler un écosystème

Initialement orientée service, la start-up se profile donc de plus en plus comme une société qui fournit des solutions agiles uniquement en ligne. Pour accompagner cette phase de croissance, une start-up a généralement besoin de fonds, Pricing Pact ne déroge pas à la règle. Pour déterminer qui allait l’accompagner dans son évolution, elle a dû faire des choix.

"Nous avons veillé à n’avoir que de la ‘smart money’, des investisseurs qui apportent autre chose qu’un apport financier."
Laurent-David Hostyn
CEO de Pricing Pact

La composition finale des investisseurs donne lieu à une première pour une start-up en Belgique puisque finance& invest.brussels et Sambrinvest investissent ensemble pour la première fois dans une start-up à hauteur de 150.000 euros chacun. Pierre Hermant, CEO de finance& invest.brussels, se réjouit de l’impact de cet investissement: "En investissant dans Pricing Pact, finance&invest.brussels soutient une solution tech innovante pour définir de façon optimale le prix de vente, qui reste souvent difficile à comprendre et à mettre en œuvre. Un atout non négligeable qui permet à un entrepreneur de devenir un meilleur entrepreneur, car le prix reste un élément capital pour faire du business. Cet investissement permet de stimuler tout un écosystème entrepreneurial, en Région bruxelloise notamment". Pour Olivier Mertens, de Sambrinvest, "investir dans une start-up de la qualité de Pricing Pact est une belle opportunité pour Sambrinvest. Nous avons immédiatement été séduits par les qualités de l’équipe et leur capacité à développer une solution software innovante et performante basée sur leur expertise marché et les insights collectés auprès de leurs premiers clients."

625.000 €
SambrInvest et finance & invest.brussels investissent ensemble pour la première fois dans une start-up. Le tour de table est complété par des investisseurs privés.

Des investisseurs privés composés d’entrepreneurs chevronnés et d’employés de la start-up finalisent le tour de table qui s’élève à 625.000 euros. Laurent-David Hostyn aurait pu obtenir plus mais il a voulu être prudent dans cette phase importante pour l’évolution de la start-up: "Nous avons veillé à n’avoir que de la smart money, c’est-à-dire des investisseurs qui apportent autre chose qu’un apport financier, tel qu’un réseau ou une expertise. Nous ne nous attendions pas à un tel engouement. Tout a été très vite". Le financement servira principalement à renforcer une équipe composée de développeurs, consultants et data scientists et à initier le développement international.

De l’aéronautique à la start-up

Le parcours d’Hostyn devait irrémédiablement le mener un jour à créer une start-up dans le domaine de la tarification avec une couche digitale malgré des études dans les étoiles. Titulaire d’un double diplôme d’ingénieur en aéronautique et aérospatiale, il a travaillé pendant plusieurs années dans l’univers du conseil avec déjà une spécialisation et un attrait pour le pricing. Il a ensuite cofondé un incubateur de start-ups en Afrique du Sud en 2016 avant de se lancer lui-même en 2017 avec Pricing Pact. "C’est une expérience qui m’aide aujourd’hui à gérer les différentes étapes d’évolution de notre start-up."

Le fondateur de Pricing Pact ne cache pas ses ambitions et vise de devenir une référence européenne en matière de pricing et en particulier du "value-based pricing", une approche qui consiste à établir ses prix sur base de la valeur perçue et la sensibilité des clients. La start-up envisage de sortir dans le cours de l’année une version "corporate" de sa solution PriceIt et ainsi s’attaquer aux grandes entreprises.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés