Randstad surfe sur la reprise

©jdb

Randstad a bien profité de la reprise sur le marché international de l'intérim au troisième trimestre. Le spécialiste de l'intérim versera un dividende en 2010.

Le chiffre d'affaires du groupe néerlandais Randstad a progressé de 19% par rapport à la même période l'an dernier.

Randstad a enregistré un chiffre d'affaires de 3,781 milliards d'euros sur le trimestre écoulé, proche des prévisions des analystes.

Avec 153 millions d'euros, le résultat d'exploitation (ebita) se situe également dans la ligne des prévisions. Le bénéfice net, de l'ordre de 72,3 millions d'euros, est lui supérieur de près de 20% par rapport à l'année précédente. Une hausse due à la reprise durable de la demande de personnel intérimaire, notamment en Amérique du Nord et en Allemagne.

Le groupe, qui génère la plus grande partie de son chiffre d'affaires en Europe de l'Ouest et aux Etats-Unis, a confirmé qu'il prévoyait de verser un dividende en 2010, le premier depuis le rachat de son concurrent néerlandais Vedior en 2008.
Ce dividende devrait s'élever à environ 1,25 euro par titre, a estimé le directeur financier Robert-Jan van de Kraats.
Randstad a fait état d'un Ebita de 153 millions d'euros, en hausse de 64% par rapport à l'année précédente.

Les six analystes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne un Ebita de 149 millions d'euros.

L'américain Manpower, troisième du secteur en termes de chiffre d'affaires, avait aussi battu le consensus la semaine dernière, constatant également une augmentation de la demande de personnel intérimaire dans un contexte économique incertain.
Le néerlandais USG People publiera vendredi ses résultats pour le troisième trimestre. Ceux d'Adecco, le numéro un mondial, sont attendus le 9 novembre.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés