Publicité

Salonkee se donne les moyens de conquérir l'Europe du cheveu

Les fondateurs de la plateforme Salonkee ont veillé à rester eux-mêmes clients des salons.

Salonkee, la plateforme de gestion en-ligne des salons de coiffure née au Grand-Duché et bien implantée en Belgique, a levé 6,2 millions d'euros.

C'est ce qui s'appelle une sacrée bonne idée. Cinq entrepreneurs ont créé Salonkee au Grand-Duché en 2017. Alors que les restaurants et les hôtels étaient déjà couverts par diverses offres de plateformes numériques de prises de commandes, telles que la belge Deliverect, ils ont songé à un autre secteur d'activité moins ou pas encore desservi: les salons de coiffure et de beauté.

Après avoir été lancé au Luxembourg en 2017, le service a rapidement essaimé.

La plateforme leur propose tout à la fois de gérer leur calendrier, de prendre les rendez-vous de leurs clients en ligne, d'organiser leurs paiements, de tenir à jour leur banque de données clients, etc.

En parallèle, elle permet aux consommateurs en quête d'une coupe de repérer les salons les plus proches, de découvrir s'ils sont bien notés et de prendre rendez-vous.

Fortino et Newion au balcon

Après avoir été lancé au Luxembourg en 2017, le service a rapidement essaimé. Il a démarré en Belgique en 2019, avec création d'une filiale ad hoc à la clé, puis en Suisse en 2020 et en Allemagne, ainsi qu'aux Pays-Bas cette année.

10.000
salons
La plateforme veut dépasser les 10.000 salons partenaires en deux ans, alors que le marché européen global compte 800.000 salons.

Et pour assouvir ses ambitions de conquête à l'échelle de l'Europe, le jeune groupe Salonkee vient de lever 6,2 millions d'euros auprès de ses actionnaires existants et de nouveaux. Cette levée de série A a accueilli, au titre de nouveaux actionnaires, le fonds belge Fortino Capital Partners, la société de venture capital néerlandaise Newion, le suisse Verve ainsi que plusieurs business angels allemands.

Parmi les partenaires du premier jour, le luxembourgeois Expon Capital, qui gère le Digital Tech Fund grand-ducal, a également contribué à l'augmentation de capital.

Un potentiel énorme

Depuis sa création, il y a quatre ans, Salonkee a géré plus de 5 millions de rendez-vous pour ses salons partenaires, annonce l'entreprise dans un communiqué. Ses dirigeants veulent conquérir l'Europe et dépasser les 10.000 partenaires d'ici deux ans.

"Ce marché souffre d'un certain retard par rapport à d'autres secteurs, comme l'hôtellerie et le secteur médical (...)."
Filip Van Innis
Directeur des investissements, Fortino Capital

Le potentiel est vaste, à en juger par le nombre de salons actifs à travers le continent: ils sont plus de 800.000, dont la majorité travaillent encore avec du papier ou des logiciels obsolètes, selon Salonkee.

"Ce marché souffre d'un certain retard par rapport à d'autres secteurs, comme l'hôtellerie et le secteur médical, où la numérisation est en cours depuis déjà plusieurs années", souligne Filip Van Innis, directeur des investissements chez Fortino, dans le communiqué. L'objectif est désormais de "devenir la première plateforme de gestion de salon tout-en-un d'Europe de l'Ouest", explique, pour sa part, Mathijs de Wit, partenaire chez Newion.

Salonkee emploie 30 personnes aujourd'hui et prévoit d'en engager rapidement 70 supplémentaires pour accompagner sa croissance.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés