Publicité

SD Worx s’offre Aditro et vise la place de leader européen

Le CEO de SD Worx, Kobe Verdonck. ©Tim Dirven

Le groupe belge de services de ressources humaines fait son entrée sur le marché scandinave avec le rachat d'Aditro.

C’est un objectif avoué depuis longtemps. Le leader belge des solutions de paie et de ressources humaines, SD Worx, veut devenir l’acteur numéro un du secteur en Europe et, pour ce faire, cible diverses acquisitions sur le continent.

Dernière en date, Aditro, l’un des principaux fournisseurs de logiciels de ressources humaines et de fiches de paie cloud en Suède, en Finlande et en Norvège. En attendant l'Europe, cette acquisition permettra déjà à SD Worx de devenir numéro un dans ces pays.

La société scandinave, qui emploie plus de 600 personnes et sert près de 1.200 clients, va en effet permettre à SD Worx d'accroître son volume d'employés servis de 25%, passant de quelque 4 millions à plus de 5 millions de travailleurs.

En bonne voie

600
millions d’euros
SD Worx table sur un chiffre d'affaires "people solutions" de 600 millions d'euros en 2021.

L’acquisition d’Aditro permet également à la société belge d’avancer vers un autre objectif. L’entreprise scandinave, qui devrait être pleinement intégrée pour 2023, viendra en effet contribuer au chiffre d’affaires de SD Worx, qui ambitionnait, en 2019, de doubler le chiffre d’affaires de son segment "people solutions" d’ici cinq ans.

Aditro, et ses 60 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2020, permet donc à SD Worx de tabler sur un chiffre d'affaires pour la division dépassant les 600 millions d’euros cette année. En comparaison, le segment "people solutions" réalisait un chiffre d'affaires de 466,7 millions d'euros en 2018.

Ces éléments permettent notamment au CEO de l’entreprise belge, Kobe Verdonck, qui a pris les rênes de l’entreprise en 2019, d’affirmer que son groupe est "en bonne voie" pour atteindre son objectif, comme prévu, d'ici à 2024-2025.

Priorité qualité

Kobe Verdonck souligne toutefois que l’ambition ultime du groupe reste d’offrir les meilleures solutions à ses clients et, qu’à cet égard, Aditro constitue également une acquisition d’exception, permettant notamment des synergies de croissance.

"Nous avons une excellente occasion de tirer parti de la technologie cloud et de l'approche mobile-first d'Aditro pour apporter une plus grande valeur ajoutée à tous nos clients et accroître encore notre clientèle."
Kobe Verdonck
CEO SD Worx

"Nous avons une excellente occasion de tirer parti de la technologie cloud et de l'approche mobile-first d'Aditro pour apporter une plus grande valeur ajoutée à tous nos clients et accroître encore notre clientèle", précise-t-il, ajoutant que vu l’ampleur que prend la digitalisation dans le secteur, il est important d’avoir des ressources assez conséquentes.

On l’aura donc compris, l’entreprise privilégie la qualité et préfère d’ailleurs se concentrer sur l’Europe dans les années à venir, notamment l'Europe du Sud et de l'Est, plutôt que d’aller se disperser dans le reste du monde.

Cette stratégie est fidèle à la déclaration de son CEO : "Je préfère être très bon numéro un en Europe plutôt que d'être un player moyen au niveau global."  

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés