analyse

Sofina, une action pour se protéger du Covid-19?

Malgré le krach des marchés financiers, le return total des actionnaires de Sofina est resté plat. ©AFP

Malgré le krach des marchés de ce début d’année, le return total des actionnaires de la Sofina est resté, lui, inchangé. 2019 fut pour le holding une année "mémorable".

Mémorable. C’est de cette façon que Sir David Verey, le président, sur le départ, du conseil d’administration de Sofina , qualifie le cru 2019.

Et c’est vrai que les chiffres de ce holding familial, qui compte dans son portefeuille des participations dans des sociétés comme Byju’s, Petit Forestier, Cognita, Danone, Colruyt ou encore Nuxe et Drylok, plaident en ce sens. Les fonds propres atteignaient, fin 2019, 7,63 milliards d’euros, contre 6,54 milliards un an plus tôt, et le résultat net a bondi de près de 40% à 1,2 milliard d'euros.

Résilience 

Les actionnaires sont en droit de se réjouir. En plus d’un coupon une nouvelle fois en progression (+4%) – ce qui est le cas depuis 1976 – à 2,90 euros brut par action, le return total (évolution du cours de bourse ajouté au dividende ou TSR pour "Total Shareholder Return") s’affiche à 18,4% pour l’exercice écoulé.

230
euros
Kepler Cheuvreux maintient son objectif de cours sur Sofina à 230 euros avec un conseil d'achat.

"Les secousses boursières du premier trimestre 2020 nous rappellent cependant l’imprévisibilité des marchés", note prudemment le président du CA. Sofina signale à ce propos que l’impact de la situation liée au Covid-19 sur ses fonds propres est difficile à estimer. Le holding juge toutefois que son portefeuille fera preuve de résilience en raison de sa diversification géographique et sectorielle et de son horizon d’investissement.

Solide face au krach

Chez KBC Securities, Michiel Declercq et Joachim Vansanten remarquent que la stratégie d’investissement du groupe, qui repose sur trois piliers (participations minoritaires à long terme, fonds de capital-risque et investissements dans des entreprises à forte croissance), continue d’être très efficace. Le dernier pôle, qui pèse désormais 1,53 milliard d’euros, a grimpé de 43% depuis 2018 et a plus que doublé de taille depuis 2017.

"L’évolution de la décote de Sofina comparée à celle de ses concurrents est remarquable dans la mesure où, normalement, les décotes se creusent lors de marchés baissiers."
Michiel Declercq et Joachim Vansanten
Analystes chez KBC Securities

Avec un return total de 18,5% en 2019, Sofina continue d’afficher une performance solide, notent les analystes qui constatent que, malgré la dégringolade des marchés, le TSR de Sofina en 2020 est resté plat. Cela a entraîné une réduction de la décote qui s'est transformée en une prime de 2,7%.

"L’évolution de cette décote comparée à celle de ses concurrents est remarquable dans la mesure où, normalement, les décotes se creusent lors de marchés baissiers", notent les analystes. Ils ont toutefois réduit leur objectif de cours à 190 euros, contre 210 euros avant, un niveau plus proche de la valeur d’actif net. La recommandation reste à "conserver".

Kepler Cheuvreux, pour sa part, maintient son conseil à "acheter" et son target à 230 euros.

Ce vendredi matin, le titre Sofina perdait 3,6% à 185 euros.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés