Toujours pas d'accord entre syndicats et direction chez bpost

©Photo News

Le syndicat socialiste juge que les propositions de bpost pour améliorer les conditions de travail au sein de l'entreprise publique sont "insuffisantes".

Il y a encore du pain sur la planche pour trouver un accord chez bpost. Les propositions de l'entreprise publique afin d'améliorer les conditions de travail sont "insuffisantes", selon le syndicat socialiste, rejoint par la CSC Transcom, dont le responsable national pour le secteur Poste, Stéphane Daussaint, précise tout de même que la consultation du personnel est encore en cours.

Après plusieurs jours de grève courant du mois de novembre, la direction avait formulé des propositions concernant une convention collective de travail (CCT) 2019-2020... qui ne semblent pas satisfaire le syndicat socialiste.

Après consultation de la base, il ressort que les affiliés ont encore de nombreuses questions importantes qui restent sans réponse, selon le secrétaire ACOD/CGSP, Jean-Pierre Nijns. "Ce sont principalement les propositions de la direction devant restaurer la confiance qui suscitent des interrogations. C'est très délicat. La confiance a été bien érodée ces dernières années." 

"Il y a des bonnes choses sur la table. Mais ça ne suffit pas. Une nouvelle réunion en comité paritaire est prévue le 20 décembre. On devra alors sérieusement discuter avec la direction. Ce n'est pas encore terminé", a ajouté Jean-Pierre Nijns. La CGSP se refusait à pronostiquer d'éventuelles actions

Le syndicat chrétien, lui, est encore en phase de consultation de sa base. Une moitié a toutefois déjà été sondée et n'est pas très optimiste sur le contenu des propositions. "En l'état actuel, c'est insuffisant", précise Stéphane Daussaint. Les mesures reprises dans la CCT sont surévaluées, selon lui.

La confiance n'étant toujours pas rétablie, le personnel reste très sceptique sur ce qu'annonce la direction, souligne le représentant de la CSC Transcom. Les syndicats dénoncent notamment un manque d'effectifs et une pression au travail trop élevée. Un préaccord social avait été trouvé, mais n'avait pas fait l'unanimité. D'autres propositions ont été émises: une proposition de CCT, une proposition pour améliorer les conditions de travail et une troisième pour rétablir la confiance.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content