Trait d'union entre deux bureaux belges de traduction

L'un des deux acteurs vient de signer un contrat avec le gouvernement fédéral d'une valeur de 4,4 millions d'euros. ©BELGA

ElaN Languages et son homologue Oneliner fusionnent pour créer le plus important bureau de traduction belge du pays. De même que le 75e acteur au niveau mondial.

Pour faire face à une concurrence grandissante sur le marché de la traduction professionnelle, renforcée par un recours à des outils du type Google Translate ou DeepL, le bureau limbourgeois ElaN Languages et son homologue saint-niclusien Oneliner ont décidé de joindre leurs forces, a-t-on appris à bonne source.

A la suite de l'opération, leurs activités sont regroupées au sein du holding "ElanQo", créé pour l'occasion. Une structure forte de quelque 14 millions d'euros de chiffre d'affaires, pour une petite septantaine de collaborateurs.

14
millions €
Le groupe né de la fusion d'ELaN et Oneliner pèse desormais 14 millions d'euros de chiffre d'affaires.

Soit assez pour hisser ce nouveau poids lourd du secteur de la traduction au rang de premier bureau de traduction belge du pays.

En effet, la place avait été rendue plus facilement accessible depuis la vente, courant 2018, des précédents leaders belges du marché à des groupes étrangers. A l'époque, le bruxellois Telelingua avait ainsi été repris par le français Technicis (entre-temps devenu Acolad), quand le louvaniste Xplanation était, lui, passé aux mains du danois LanguageWire.

75e mondial

Mais ce n'est pas tout. De par ce rapprochement entre ElaN et Oneliner, ElanQo fait aussi son entrée dans le classement des 100 plus gros bureaux de traduction au monde en termes de chiffre d'affaires, fort d'une 75e place.

De même, la nouvelle structure profitera de synergies importantes entre Oneliner et ElaN. En effet, si le premier est surtout fort du côté des professions libérales et du secteur public, où la société a remporté environ 85% des marchés aux niveaux fédéral et régional et quasi 100% au niveau bruxellois, de son côté, le second est particulièrement prisé des entreprises (Engie, Colruyt, D'Ieteren, Sanoma, Ethias,...) et des PME.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés