Veolia Environnement veut recentrer son activité

Antoine Frerot

Veolia Environnement a enregistré une perte nette de 67,2 millions d'euros au premier semestre.

Veolia Environnement a publié jeudi une perte nette de 67,2 millions d'euros pour le premier semestre, plombée par des dépréciations d'actifs exceptionnelles de 800 millions d'euros, et compte enregistrer une croissance organique de son activité sur l'année.

Le groupe de services, présent dans l'eau, les déchets et les transports, a également indiqué vouloir recentrer ses activités sur un nombre restreint de pays et réduire davantage ses coûts.

Vendredi, Veolia avait averti qu'il n'atteindrait pas son objectif de croissance de résultat net, en raison de ses dépréciations exceptionnelles.

Pour l'ensemble de l'année, le groupe compte désormais sur une "croissance organique" (qui a déjà été de 4,4% sur le premier semestre), hors tout changement de périmètre. Il attend aussi un résultat opérationnel récurrent "en léger retrait" par rapport à 2010 (à taux de change constants), hors fusion VeoliaTransdev.

Sur le premier semestre, le résultat opérationnel récurrent s'affiche en retrait de 7,2% à 937,8 millions d'euros. Le chiffre d'affaires s'inscrit en revanche en hausse de 15,5% à 16,3 milliards d'euros.

En ne tenant compte que des activités récurrentes, Veolia ressort bénéficiaire au premier semestre, avec un résultat de 188,1 millions, en baisse de 28%.

"J'ai décidé d'accélérer le recentrage des activités du groupe et d'amplifier la transformation de notre entreprise avec le plan Convergence pour accroître les synergies entre les activités et augmenter sensiblement les réductions de coûts", a déclaré le PDG Antoine Frérot, cité dans un communiqué.

Veolia compte se désengager "dans certaines géographies et dans certains métiers": transport au Maroc, propreté en Egypte, marine services aux Etats-Unis et en Europe du Sud. Dès 2013, ses activités seront concentrées sur moins de 40 pays contre 77 actuellement.

De plus, outre les 250 millions d'euros d'économies annuelles déjà prévues, le groupe veut réduire davantage ses coûts avec "au moins 150 millions d'euros d'effet positif attendu sur le résultat opérationnel 2013 et 250 à 300 millions en 2015".

Sur 2011, Veolia compte toujours avoir cédé pour au moins 1,3 milliards d'euros d'actifs.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés