Adidas et Anderlecht, c'est fini

©Photo News

Le mariage aura duré 43 ans. Le Sporting d'Anderlecht a choisi de ne plus continuer avec Adidas comme sponsor maillot à partir de la saison 2019-2020. Une nouvelle décision forte de son nouveau propriétaire. La marque aux trois bandes sera remplacée par l'équipementier Joma.

C'est une nouvelle page qui se tourne à Anderlecht où la patte Marc Coucke est de plus en plus visible. Les Mauves ont décidé de se séparer d'Adidas qui équipait ses équipes depuis 1976.

Le Sporting va s'associer avec l'équipementier espagnol Joma, dont les maillots seront portés dès la saison prochaine. (2019-2020). L'accord porte sur cinq ans. 

Ce changement de partenaire doit permettre au club "de soutenir son plan de croissance et d'obtenir plus de flexibilité dans la conception et le développement de l'équipement, mais aussi une plus grande implication des supporters dans sa création et une plus large distribution dans le commerce de détail, entraînant la mise à disposition de l'équipement dans le voisinage direct du supporter", explique le RSCA.

"Le RSC Anderlecht s'associe avec un challenger international sur le marché très compétitif des équipementiers", précise encore le communiqué du club qui remercie au passage Adidas  "pour son soutien depuis plus de 30 ans".

Challenger

Fondé en 1965, Joma est déjà présent dans des clubs comme Villarreal, la Sampdoria, l'Atalanta, Swansea, Toulouse ou encore Ostende... anciennement détenu par Marc Coucke.

Anderlecht ne dévoile pas les chiffres du nouveau partenariat. Mais, il semble évident que l'équipementier espagnol a sorti les arguments financiers pour séduire le nouveau patron des Mauves. Coucke - qui a déjà resigné BNP Paribas Fortis comme sponsor principal et discute prolongation avec Audi - ne s'en est jamais caché : la marque "Anderlecht" est une belle endormie qui, ces dernières années, a été sous-exploitée.

En quelques mois, l'homme d'affaires a dynamisé l'offre business du club, engagé le chef étoilé Christophe Hardiquest (Bonbon) pour nourrir ses VIP et dopé le nombre de places disponibles en tribune.

Sur le plan sportif, de nombreux joueurs hérités de l'ère Vanden Stock (Dedoncker, Teodorczyk) ont également mis les voiles, plus-values à la clé. Sans que les résultats, jusqu'ici,  s'en ressentent.

Le RSCA a gagné ses trois premiers matchs de la saison et trône en tête de la Jupiler League avant d'affronter Bruges ce dimanche après-midi.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content