Adidas et le golf, c'est fini

©AFP

Le groupe vend TaylorMade, Adams et Ashworth pour se concentrer sur Reebok et sa marque aux trois bandes.

L'équipementier sportif allemand Adidas a officialisé son divorce d'avec le golf, une activité à la peine, et a détaillé ses résultats du premier trimestre qui témoignent d'un rebond aux Etats-Unis, un marché clé pour le groupe.

Adidas  a annoncé la mise en vente de ses principales marques de golf: TaylorMade, Adams et Ashworth. Il abandonne ainsi les clubs et équipements de golf, et ne vendra plus que des chaussures et vêtements techniques sous sa marque Adidas Golf.

"Il est temps de nous concentrer encore plus sur notre coeur de métier dans les chaussures et équipements de sport."
Herbert Hainer
patron sortant d'Adidas

Le golf était le talon d'Achille d'Adidas depuis l'annus horribilis 2014 du groupe. La mauvaise performance de cette activité et la dégringolade du marché russe avaient alors forcé Adidas à rabaisser par deux fois ses objectifs financiers annuels, et avaient gâché l'année du Mondial de football au Brésil.

Malgré les efforts de restructuration, la division golf affiche encore un recul de 1,7% des ventes au premier trimestre, à 275 millions d'euros. Hainer a toutefois assuré que TaylorMade, leader mondial des équipements de golf et marque phare du groupe dans le secteur, "est une activité très viable" et "offre des opportunités de croissance intéressantes".

Avec cette vente, Adidas poursuit son recentrage sur ses deux marques phares:

la marque aux trois bandes éponyme et

le spécialiste du fitness Reebok.

©Bloomberg

Il s'était déjà récemment séparé de ses chaussures de randonnée Rockport.

Le groupe confirme son rebond avec des résultats "record" au premier trimestre, a souligné M. Hainer. Son bénéfice net s'est envolé de 59% sur un an, à 351 millions d'euros. Les autres chiffres avaient déjà été dévoilés en grande partie il y a une semaine, et ont permis à Adidas de relever ses objectifs financiers annuels avant l'Euro de football 2016.

M. Hainer s'est dit "particulièrement satisfait de notre performance aux Etats-Unis", où le renouveau montre que la nouvelle stratégie d'Adidas entérinée au printemps 2015 "est en train de payer".

Les ventes du groupe en Amérique du Nord ont bondi de 23,2% lors du trimestre. Même corrigées des effets de change, elles augmentent de 21,6%.

Traditionnellement deuxième derrière Nike  partout dans le monde, Adidas avait récemment vu le fossé s'élargir et s'était même fait chiper sa place de dauphin aux Etats-Unis par un nouveau venu, Under Armour.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect