Publicité

Adidas vend Reebok à Authentic Brands Group

©BELGA

La marque d'origine britannique, engluée dans les problèmes financiers depuis le début du siècle, a été facturée 2,1 milliards d'euros.

Six mois après l'avoir mise à l'encan, Adidas a trouvé preneur pour Reebok. Sa filiale, qui s'était fait connaître avec son logo en forme d'antilope, part dans l'escarcelle de l'américaine Authentic Brands Group pour la somme de 2,1 milliards d'euros.

7
%
En 2019, Reebok ne représentait que 7% du chiffre d'affaires d'Adidas.

Adidas avait racheté Reebok, américaine depuis les années 1980, pour un peu plus de trois milliards d'euros en 2006. À l'époque, l'équipementier était en perte de vitesse et le groupe allemand pensait flairer une bonne affaire pour rattraper le cyclope Nike, devenu le numéro 1 mondial incontesté des articles de sport.

L'acquisition ne va cependant pas s'avérer le succès attendu. L'image de Reebok n'a jamais repris son éclat des 80's et sa mue en spécialiste de l'aérobic et du fitness féminin a également déçu le siège bavarois du groupe. En 2019, Reebok ne représentait que 7% du chiffre d'affaires d'Adidas.

Qualifiée par le quotidien Die Welt de "plus gros et plus mauvais investissement" de l'histoire du groupe, Reebok avait quitté le périmètre d'activité du groupe en début d'année. Elle rejoint le portefeuille d'Authentic Brands Group. Le holding new-yorkais gère notamment les marques de mode JCPenney, Forever21 et Brooks Brothers, et possède le magazine Sports Illustrated.

La transaction doit encore être approuvée par les aurotités de concurrence, qui devraient confirmer l'opération au premier trimestre 2022. Adidas précise que l'opération n'aura d'impact ni sur ses perspectives financières de l'exercice en cours, ni sur les objectifs à cinq ans présentés en mars.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés