Anderlecht pourrait vendre une dizaine de joueurs pour réduire ses dettes

©BELGA

A l’issue de l’exercice 2018-2019, la situation financière des mauve et blanc s’est encore dégradée. Les mauvais résultats sportifs ont entrainé le club dans une spirale financière négative.

Le club d’Anderlecht prévoit de réduire son noyau dur de joueurs pour combler ses dettes, après une perte financière record de 27 millions d’euros. C’est ce qu’a déclaré Jo Van Biesbroeck, le directeur opérationnel d’Anderlecht, à la VRT, en réaction à la publication par L’Echo et De Tijd des chiffres financiers désastreux du club.

"Nous avons eu trois entraîneurs en deux ans, et ils ont chacun amené leurs joueurs. La sélection est trop grande."

À l’issue de l’exercice 2018-2019, la situation financière des mauves et blanc s’est encore dégradée. Les comptes annuels du RSC Anderlecht, qui portent sur la saison 2018-2019, sont à l’image de ses prestations sur le terrain. Décevants, pour ne pas dire plus. Le club a enregistré une perte record de 27 millions d’euros. La dette du Sporting atteint désormais près de 95 millions, contre 83,3 millions un an plus tôt.

Les revenus totaux (chiffre d’affaires, primes de coupe d’Europe et plus-values sur transferts) sont passés de 101,7 à 84 millions d’euros. Le club a notamment vu le nombre de ses abonnés diminuer en raison de performances sportives en deçà des attentes.

Dans le même temps, les coûts ont continué à augmenter, passant de 106,9 109,1 millions d’euros. "La masse salariale est la principale raison de la perte financière, a déclaré Van Biesbroeck. Nous avons eu trois entraîneurs en deux ans, et chacun a amené ses joueurs. Par conséquent, la sélection est trop grande."

Il laisse entendre qu’Anderlecht réduira considérablement son noyau et procédera à des transferts dans les prochaines périodes prévues à cet effet. Selon Het Nieuwsblad, Anderlecht, qui a un noyau de 37 joueurs, auquel s’ajoutent 11 joueurs en prêt, veut vendre 10 joueurs. "La perte vient principalement du domaine sportif, et c’est là que nous devons chercher la solution" a encore expliqué Van Biesbroeck.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n