portrait

Après Nike, Netflix s'empare de l'emblème Kaepernick

Le célèbre quarterback américain et emblème de la lutte contre les violences policières envers les Noirs sera le sujet d’un nouveau documentaire Netflix.

Les fans de la plateforme le savent bien, le géant Netflix aime s’emparer des belles histoires. La prochaine qui passera dans les mains du spécialiste du streaming et producteur de contenus est celle de Colin Kaepernick. Netflix a annoncé ce lundi son souhait de réaliser une série documentaire sur la jeunesse du footballeur américain qui  fut parmi les plus prometteurs et dont la carrière sportive fut brisée à la fin de la saison 2016- 2017.

Le quarterback de la très prestigieuse équipe des 49ers de San Francisco avait alors pris l’habitude de mettre un genou à terre lors de l’hymne national américain qui retentit avant chaque match de NFL. Son geste était sa façon à lui de dénoncer les violences policières à l'encontre des personnes noires.

Instantanés

La plus grande frustration : "Comprendre qu’un accident va se produire sans parvenir à le faire comprendre ou le faire éviter à mon entourage. Mais une fois que l’accident s’est produit, je suis dans l’action. On ne peut plus rien faire pour l’éviter; donc je gère et on passe à autre chose".

La plus grande déception : "Ma première expérience à l’international en 1995, en Pologne, avec notre filiale Sibomat. Essayer de redresser un projet mal embarqué et finalement devoir décider de l’abandonner. On est néanmoins retourné en Pologne 15 ans plus tard (2010) après avoir fortement grandi en Belgique. Reculer pour mieux sauter, ce n’est pas évident…"

La plus grande satisfaction : "Avoir pu trouver un épanouissement tant dans la sphère professionnelle, au travers de Matexi (et de quelques entreprises où je suis administrateur), que dans les sphères sociétale (Guberna, YouthStart, Itinera) et familiale. J’ai une magnifique famille. Nos quatre filles ont toutes fait des études, sont autonomes et se débrouillent bien."

Le modèle humain: "J’ai une immense admiration pour Douglas Tompkins, le patron-fondateur de The NorthFace et Esprit. Il a remembré des terres au Chili et en Argentine – pas loin d’un million d’hectares - dans le seul but de réparer et préserver la biodiversité existante pour les générations futures. On devrait établir un prix Nobel pour la conservation de la nature et des paysages et il devrait le recevoir. A titre posthume car malheureusement il est mort d’hypothermie lors d’un accident en kayak au Chili il y a cinq ans." 

Son engagement ne date toutefois pas de l’époque où il alignait les passes millimétrées. Né d’un père noir et d’une mère blanche, il fut adopté par un couple blanc à la naissance. Intégré dans une communauté essentiellement blanche, il explique avoir dû faire avec le racisme dès le lycée. C’est cette partie de sa vie, période à laquelle son engagement a pris forme, qui sera au centre de la réalisation de Netflix. Le documentaire intitulé "Colin in Black & White" sera réalisé par Ava Duvernay.

"Trop souvent, nous voyons la question raciale et les histoires des Noirs traités à travers une lentille blanche."
Colin Kaepernick
Ex-quarterback des 49ers de San Fransisco

La réalisatrice également engagée sur ce terrain est derrière le succès de "When They See Us"  un autre documentaire revenant sur la  condamnation à tort de cinq Afro-Américains pour le viol d’une joggeuse blanche dans un parc. Colin Kapernick se chargera lui-même de la voix off. La création sera un moyen de plus pour lui de faire passer son message.

"Trop souvent, nous voyons la question raciale et les histoires des Noirs traités à travers une lentille blanche", a expliqué Kaepernick, qui souhaite "donner une nouvelle perspective aux différentes réalités auxquelles sont confrontés les Noirs."

Bio express

1987: Naissance à Milwaukee avant d’être adopté par une famille blanche vivant proche de San Francisco.

2007: Première sélection dans un championnat universitaire. Désigné meilleur jeune de la compétition.

2012: Première titularisation au sein des 49ers de San Francisco qu’il emmènera en finale du Super Bowl.

2016: Pose un genou à terre durant l’hymne américain en signe de protestation contre les violences policières contre les Noirs. Son contrat sera interrompu en fin de saison.

2018: Devient l’icône de Nike dans une campagne célébrant les 30 ans du slogan "Just do it"

2020: Netflix annonce la production d’un documentaire sur la jeunesse du joueur.

Carrière condamnée

L’annonce d’un tel projet à ce moment précis n’est évidemment pas un hasard. Son genou à terre, hautement symbolique, est réapparu ces dernières semaines avec la mort de George Floyd. S’il a permis au sportif de prendre le statut d’emblème pour la lutte en faveur des droits des Noirs, il lui aura aussi coûté très cher.

À la fin de la saison 2017, son contrat ne fut pas renouvelé et aucune équipe ne lui proposa un poste, malgré des qualités sportives indéniables. À l’heure actuelle, Colin Kaepernick qui a désormais 32 ans, est toujours sans club. Selon plusieurs médias spécialisés, l’ensemble des franchises se seraient mises d’accord à l’époque pour ne pas lui proposer de contrat.

Kaepernick et les autres

Si Kaepernick est devenue la figure de proue de la contestation des sportifs américains, il est loin d’être seul à militer. Rapidement après son premier geste, plus d’une centaine de footballeurs américains ont mis un genou à terre lors de l’hymne national.

En plus d’être lâché par les propriétaires de franchises, Kaepernick fut également la cible de Donald Trump. Le président américain ne se priva pas en 2017 de le qualifier, avec toute la classe qu’on lui connait, de "fils de pute".

Le sportif garde néanmoins un très large soutien. Beaucoup de célébrités du monde du sport, de la musique et même de la politique ont déjà fait part de leur soutien à l’athlète.

En 2018, Nike avait également fait le choix du soutien en reprenant le portrait du footballeur pour sa campagne marketing célébrant les trente ans de son slogan "Just do it". Son visage en très gros plan était accompagné du slogan "Believe in something. Even if it means sacrificing everything" (Croyez en quelque chose. Même si cela signifie que vous devez tout sacrifier).

Genou à terre plutôt qu’assis

Le genou à terre de Kaepernick ne fut pas son premier geste. Il a débuté sa contestation en restant assis lors de l’hymne national. Afin que son geste ne soit pas pris pour un manque de respect aux soldats américains, il préféra rapidement poser un genou à terre.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés