portrait

Au revoir et merci Doku

Le jeune talent belge de 18 ans quitte Anderlecht pour 26 millions d’euros. Le transfert fera du bien aux finances du club. Il fait toutefois grincer des dents, Anderlecht expliquant à l’envi vouloir miser sur ses jeunes talents.

Du haut de ses 18 ans , Jeremy Doku (et son transfert au Stade rennais) représente les principales qualités et défaillances du Sporting d’Anderlecht ces dernières saisons. Côté reluisant, le jeune belgo-ghanéen est le dernier exemple en date de la qualité de l’école des jeunes du club bruxellois et de l’intérêt d’investir dans les talents de demain.

CV Express

27 mai 2002:Naissance à Borgerhout

2012: Arrivée au centre de formation d’Anderlecht

25 septembre 2018: Premier match pro face à Saint-Trond à 16 ans

6 septembre 2020: première sélection en équipe nationale

5 octobre 2020: Transfert vers le stade rennais pour 26 millions d'euros

Avant l’annonce de son départ, la biographie du jeune joueur sur les pelouses tenait d’ailleurs en une seule ligne: huit ans à jouer pour le club bruxellois. Difficile de faire mieux. Les résultats étaient d’ailleurs là. Après une première saison prometteuse au sein de l’équipe première, Jeremy Doku était rapidement devenu un élément essentiel de l’effectif de Vincent Kompany.  Demandez aux fans, commentateurs et spécialistes en tout genre, Jeremy Doku est une star en devenir. Ses premières sélections en équipe nationale, il y a quelques semaines, n’ont fait que confirmer encore un peu plus ce sentiment. Les comparaisons les plus élogieuses le voient déjà prendre une place dans la lignée des derniers grands noms "made in Anderlecht" comme Youri Tielemans et Romelu Lukaku.

Mais depuis lundi donc, le jeune homme n’est officiellement plus Mauve. Comme les meilleurs éléments passés par son club de cœur, Le milieu de terrain était déjà un peu à l’étroit sur la pelouse du Lotto Park. Son club a finalement trouvé un accord avec le Stade rennais dont il défendra les couleurs à partir du 16 octobre prochain. Pour faire venir le talent belge, le club breton a allongé les millions: 26 pour être exact. Une somme rondelette, la septième plus importante jamais mise sur la table pour un joueur de son âge.

Sur le papier, Rennes ne fait sans doute pas rêver tous les fans du ballon rond. Bien moins visible que ses concurrents parisien et marseillais, le club n’en reste pas moins l’une des attractions du championnat français. Ses autres recrues et sa première place actuelle en Ligue 1 en sont les meilleurs exemples. Bonne nouvelle donc pour le jeune joueur, qui sera sûrement inspiré par le parcours du Français Ousmane Dembélé, arrivé en U19 à Rennes et qui défend aujourd’hui les couleurs du FC Barcelone.

Transfert record

Le Stade rennais avait visiblement très envie d’attirer la pépite belge. En déboursant 26 millions d’euros, le club breton vient de signer le transfert entrant le plus important de son histoire.

L’histoire n’est donc pas vilaine pour le jeune belge. Elle a pourtant un gout amer pour les supporters mauves qui sont nombreux à s’interroger sur la gestion de leur club. Anderlecht veut rester une référence du football (au moins à l’échelon belge) mais voit presque systématiquement ses joueurs prometteurs filer. Une situation qui s’explique notamment  par ses finances dans le rouge vif depuis des années. C’est le côté un peu moins reluisant. Avec une perte nette de 27 millions d’euros la saison dernière et une dette de près de 95 millions d’euros, Anderlecht n’a plus vraiment les arguments pour lutter face aux grands d’Europe.  Le transfert aura au moins l’intérêt de donner un bol d’air financier au Sporting. Et tant pis pour Vincent Kompany et ses envies de miser sur les jeunes du club pour relancer les Mauves.

Diable précoce

Depuis le 5 septembre, Jeremy Doku est également un Diable Rouge. Du haut de ses deux sélections, le jeune joueur a déjà inscrit un but, contre l’Islande, le 8 septembre dernier.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés