Publicité

Bruxelles accueillera le World Padel Tour l'an prochain

Les 100 meilleurs joueurs du monde s'affronteront du 1er au 8 mai à la "Gare Maritime", sur le site de Tour & Taxis.

Le duo Vincent Laureyssens-Nicolas Lhoist prend la balle du padel au bond. Et organisera à Bruxelles l'étape belge des championnats du monde 2022 et 2023.

Fort du succès de l'édition knokkoise du World Padel Tour l'été dernier, c'est désormais aussi à Bruxelles que s'organisera l'événement phare du rival du tennis pour l'année 2022 et 2023. Direction la "Gare Maritime", sur le site de Tour & Taxis, où les 100 meilleurs joueurs du monde, en ce compris Belges, s'affronteront du 1er au 8 mai en vue d'empocher un prix "important", de même que "des points qui comptent pour le classement mondial", évoquent les organisateurs.

À la manœuvre, l'on retrouve un duo formé de Vincent Laureyssens, CEO de la World Padel Agency, et président du comité d’organisation du World Padel Tour en Belgique depuis 2019, et de Nicolas Lhoist, serial entrepreneur de l'événementiel (People First) et de l'horeca (Tero, Knokke Out). Les deux hommes ont en effet remporté l’appel d’offres international pour l’organisation de l'étape belge, qui devrait générer plusieurs millions d'euros de recettes.

"On veut faire de ce tournoi l'un des trois plus grands événements sportifs de Belgique avec le Mémorial Van Damme et Spa-Francorchamps".
Vincent Laureyssens
Coorganisateur

"Notre objectif est de faire de ce tournoi l'un des trois plus grands événements sportifs de Belgique avec le Mémorial Van Damme et Spa-Francorchamps", avance Vincent Laureyssens. "Nous comptons sur plus de 50.000 spectateurs, soit plus du triple du VdH Knokke Padel Exhibition qui a déjà battu des records mondiaux."

De son côté, Nicolas Lhoist souligne une "occasion idéale de promouvoir Bruxelles auprès d'un public national et international". Et pour cause, "plus de 70 pays ont déjà acheté les droits de diffusion des phases finales en direct (pour un montant confidentiel, NDLR). Nous pourrions donc toucher au moins 500 millions de personnes dans toute l’Europe et dans le monde".

"Plus de 70 pays ont déjà acheté les droits de diffusion des phases finales en direct."
Nicolas Lhoist
Coorganisateur

Popularité croissante

Mix de tennis et de squash, le padel se joue très facilement sur un court plus petit (10x20m), encadré de vitres et de grillages, exclusivement en double. Les scores se calculent comme au tennis, mais avec pour grande différence de pouvoir jouer les échanges après rebonds sur les vitres ou grillages comme au squash.

L'Espagne, qui voit la pratique se développer depuis 40 ans, a atteint un palier l'an dernier: le padel a détrôné le tennis, devenant même le deuxième sport national (après le foot) avec plus de 6 millions d’adeptes. Une tendance qui s’observe aussi globalement en Europe, de même qu'en Amérique du Sud.

En Belgique également, le padel commence à gagner en ampleur, avec une évolution de deux terrains en 2015 à 1.000 fin 2021, selon les estimations du duo. Le nombre de joueurs officiel a par ailleurs évolué au cours de cette période pour atteindre environ les 85.000 aujourd'hui, soit l'équivalent des affiliés francophones au tennis environ, mais toujours loin des 235.000 au total sur la Belgique.

85.000
pratiquants
Le padel compterait de l'ordre de 85.000 pratiquants en Belgique, soit l'équivalent du nombre d'affiliés francophones au tennis environ.

Comment l'expliquer? "Par le fait que la discipline est plus ludique, facile, conviviale et moins exigeante ou contraignante que le tennis", conclut Vincent Laureyssens. "Il s’agit en outre d’un sport d’équipe, spectaculaire, familial, dynamique, amusant, populaire et accessible à tous."

Et ça, les investisseurs du pays l'ont bien compris. Ainsi, l'on retrouve derrière ce petit monde: la Compagnie du Zoute (Lippens et apparentés), qui y voit un relai de croissance pour le groupe; Marc Coucke, qui a créé "Padelworld" et envisage de disposer de 500 courts d'ici 2025 contre 100 actuellement; ou encore l'ancien joueur d'Anderlecht et du Club de Bruges Tom De Sutter, qui déploie en Flandre des terrains depuis 2016 via sa société Tomaspor notamment.

De leur côté, les frères Lhoist vont introduire un permis pour implanter à Waterloo neuf terrains semi-couverts à l'horizon 2022, quand deux autres projets sont à l'étude à Charleroi et aux alentours de Liège.

Le padel sous l'aile du tennis

Fin de la semaine dernière, lors d'une réunion d'information à l'attention des clubs de padel, l'Association francophone de tennis a expliqué de quelle manière elle va "gérer ce sport en plein essor et développer sa pratique à partir du 1er décembre, moment où elle assurera seule cette mission (non sans susciter de réactions, puisque la moitié du conseil de l'AFT Padel a démissionné suite à l'aval de la décision en AG, NDLR)". "Le padel ne sera pas seulement partie intégrante de l'AFT, avec une mutualisation des coûts, des avantages ou des obligations (...), il bénéficiera d'une identité et d'une visibilité particulières, d'une administration propre et sera gouverné par un comité de gestion qui jouira d'une grande autonomie", a-t-elle fait savoir.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés