Coucke s'écarte, Vandenhaute et Kompany prennent la place

Marc Coucke quitte son poste à la présidence du Sporting d'Anderlecht qu'il occupait officiellement depuis près de deux ans. ©BELGA

Wouter Vandenhaute, le patron de la société de production télévisuelle Woestijnvis, va remplacer Marc Coucke à la présidence d'Anderlecht. Ce dernier ne quittera pas le club même si Wouter Vandenhaute et Vincent Kompany prennent une place bien plus importante.

On recommence. Encore une fois, l'organigramme du club d'Anderlecht est à nouveau chamboulé. Un signe de plus vers la fin de l'ère Coucke du côté d'Anderlecht? Moins de trois saisons après son arrivée à la tête du club bruxellois, le multi-entrepreneur flamand fait en tout cas un sérieux pas de côté. Via un communiqué de presse, ce dernier a annoncé renoncer à son titre de président, poste qu'il occupait officiellement depuis mars 2018, soit quelques mois après son rachat de la majorité des actions du club. 

"J'ai compris qu'être le président d'Anderlecht était presque une activité à temps plein."
Marc Coucke
Actionnaire principal du Sporting d'Anderlecht

Il sera remplacé par Wouter Vandenhaute. Un passage de relais inattendu (même la Pro League l'ignorait) mais indispensable selon le président. "Durant deux ans, j'ai fait tout ce que je pouvais à la tête du club", explique Marc Coucke dans une vidéo publiée sur le site du Sporting. "Mais j'ai compris qu'être le président d'Anderlecht était presque une activité à temps plein. Je suis impliqué par ailleurs dans d'autres sociétés et j'essaye toujours d'être présent quand c'est nécessaire. Mais être le président du RSCA demande beaucoup plus de temps. Je suis donc convaincu que ma décision est la bonne", justifie Marc Coucke. Un club de football n'est certainement pas une entreprise comme les autres, le Gantois semble visiblement s'en rendre compte. Pour le remplacer, il mise donc sur Wouter Vandenhaute qui occupait jusqu'ici le rôle de conseiller indépendant.

Conseiller depuis janvier

Son remplaçant connaît déjà plutôt bien la maison mauve. Wouter Vandenhaute a rejoint le club en début d'année. Il faisait alors partie du nouveau casting, arrivé au moment des grandes manoeuvres opérées au sein de l'organigramme, en janvier dernier. Pour rappel, plusieurs postes clés avaient été reconsidérés avec notamment la nomination comme CEO de Karel Van Eetvelt, l'ancien patron de Febelfin. il avait repris le siège occupé par Jo Van Biesbroeck. Patrick Lefevere, le directeur sportif de l'équipe cycliste Deceuninck-Quickstep et Philippe Close, le bourgmestre de Bruxelles avaient également rejoint l'aventure en tant qu'administrateur indépendant.

27
millions d'euros
En 2019, Anderlecht a enregistré une perte record de 27 millions d’euros

Grand fan d’Anderlecht, Wouter Vandenhaute est très régulièrement au stade et avait déjà largement fait part de son intérêt pour le club. Et pas seulement en tant que simple fan. Fin de l’année 2017, il fut d'ailleurs l’un des concurrents de Marc Coucke pour le rachat du matricule bruxellois. En dehors des pelouses, cet entrepreneur est surtout connu en Flandre, où son nom est associé à l'évolution de plusieurs grandes entreprises. Ancien CEO et président de la société de production Woestijnvis, Wouter Vandenhaute est toujours le président du conseil d'administration de Vijver Media et de Classics Flanders, l’entreprise organisatrice de la plupart des classiques cyclistes flamandes. 

Son arrivée en janvier dernier chez les Mauves avait suscité l’intérêt des instances de la Pro League, inquiètes d’un possible conflit d’intérêts. En parallèle de ces différentes activités, l’entrepreneur est également le propriétaire de 'Let’s Play', une agence de football. Le club a assuré qu'il quittera ses fonctions et revendra ses actions afin d'éviter la moindre confusion. "Il s’engage également à investir dans Anderlecht, tout comme Vincent Kompany, qui y restera après 2022 également", avance le club, sans toutefois préciser quel sera le volume des parts prises par le nouveau président.

"Honnêtement, j’ai été surpris à mon arrivée par la situation financière du club."
Wouter Vandenhaute
Nouveau président du Sporting d'Anderlecht

L’homme apportera évidemment ses qualités de gestionnaire d’entreprise. "Honnêtement, j’ai été surpris à mon arrivée par la situation financière du club", lance d’emblée Wouter Vandenhaute dans une vidéo sur le site du Sporting. Il y avait sans doute des raisons. En 2019, Anderlecht a enregistré une perte record de 27 millions d’euros. "Mais j’ai aussi été agréablement surpris par le nombre de bonnes personnes et l’ambition qui y règne", dit-il avant de préciser avoir été contacté directement par Marc Coucke il y a une dizaine de jours pour lui proposer son siège.

Kompany s'installe davantage

Le nouvel homme fort du club pourra compter sur le soutien de Vincent Kompany. Le RSCA a confirmé qu'il prendra, lui aussi, des parts dans le club. L’implication du joueur en dehors du terrain ne cesse de grandir. En parallèle de cette annonce, le club précise d'ailleurs que son CEO présentera prochainement son plan 2020-2025. Ce dernier a été "mis au point ces derniers mois, en collaboration étroite avec Vincent Kompany et avec le conseiller externe Wouter Vandenhaute", précise le communiqué.

Le détail des actions prévues sera présenté mardi prochain, lors du prochain conseil d’administration. L’ambition est toutefois déjà connue : retrouver une santé financière saine. "Les actionnaires actuels débloqueront les moyens nécessaires à cet effet avec Vincent Kompany et Wouter Vandenhaute. A cette occasion, le management demandera un mandat pour développer les détails financiers dans les semaines à venir", précise le communiqué.

Ce nouveau pas en retrait de Marc Coucke ne signifie toutefois pas pour autant son départ de Bruxelles. Marc Coucke reste encore le propriétaire du club. A l'heure actuelle, la nouvelle répartition des parts du RSCA n'est pas encore connue. Les 64% dont il dispose pour le moment font encore de lui une voix impossible à ne pas entendre.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés