Decathlon renonce à commercialiser son "hijab" de sport

©Wim Kempenaers

Insultes, menaces... L'annonce de la commercialisation par Decathlon d'un voile islamique pour les sportives musulmanes n'est pas passée. La chaîne a donc fait marche arrière.

Decathlon a annoncé renoncer à commercialiser son "hijab" de running, après une journée de controverse en France sur le port d’un tel vêtement dans l’espace public. "Nous prenons effectivement décision en toute responsabilité en ce mardi soir, de ne pas commercialiser à l’heure qu’il est ce produit en France", a annoncé Xavier Rivoire, directeur de la communication de l’enseigne sportive, sur RTL.

Un besoin pour certaines... que d'autres n'acceptent pas

La chaîne de magasins d'équipements sportifs avait annoncé il y a quelque jour le lancement d'un hijab dans sa gamme Kalenji. Très vite les critiques ont fusé. Le groupe affirmait alors ne pas avoir "renoncer à ses valeurs" et ne chercher qu'à "rendre la pratique du sport plus accessible, partout dans le monde". "Ce hijab était un besoin de certaines pratiquantes de course à pied, et nous répondons donc à ce besoin sportif."


Malgré les appels au calme, la polémique tournait à la violence. Hier soir, le groupe indiquait avoir reçu plus de 500 appels et mails. Dans les magasins, le personnel a été insulté voire menacé. Dans ce contexte, Decathlon a donc renoncé à la commercialisation du produit. Il évoque "le souci de garantir la sécurité des coéquipiers". 

Notons que certaines marques de sport proposent déjà ce produit: Nike, Puma, Adidas...

 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect