Football panique pour redresser l'entreprise Anderlecht

Marc Coucke a - une nouvelle fois - surpris tout le monde en apportant des changements significatifs à la tête d'Anderlecht. ©Photo News

Karel Van Eetvelt quitte Febelfin pour prendre la fonction de CEO au RSC Anderlecht. D’autres personnalités rejoignent le CA du club de Marc Coucke. Reste maintenant à voir ce que cela signifiera sur le terrain d’un club en crise.

Alors que la maison mauve était habituée à une certaine stabilité pendant des décennies, depuis l’arrivée de Marc Coucke, l’entreprise Anderlecht est remodelée tous les quelques mois. Que ce soit lors de sa première saison à la tête du club ou depuis le retour de Vincent Kompany, les résultats sportifs de Marc Coucke ne suivent pas dans le club qui affiche pourtant le plus gros palmarès sportif du pays. Dans les allées du stade, on martèle aux supporters: "trust the process".

Il faut avoir confiance dans le processus, mais au niveau du management c’est à nouveau le grand chambardement. Marc Coucke a été chercher des profils très business, reste à savoir si ceux-ci colleront à ce secteur si particulier qu’est le football. Karel Van Eetvelt, 53 ans, a décidé de remettre son tablier pour chausser les crampons. Celui qui fut aussi patron d’Unizo pendant treize ans va prendre la fonction de CEO du Sporting d’Anderlecht, dont il est supporter depuis l’enfance, à partir du 1er avril prochain et quitte donc Febelfin.

chiffres clés

84 millions € de revenus totaux

dont 52,1 millions de chiffre d’affaires et 32 millions de revenus non récurrents (plus-values sur la vente de joueurs, revenus de Coupe d’Europe)

- 25 millions € de résultat opérationnel

- 27,1 millions €de résultat net

94,9 millions € de dettes

227collaborateurs (équivalents temps plein)

soit des frais de personnel de 47,3 millions d’euros.

Sources: BNB, exercice 2018-2019

 

Karel Van Eetvelt fait partie du conseil d’administration d’Omega Pharma, où il a appris à connaître et à travailler avec Marc Coucke. Sa première tâche sera de redresser les finances du club bruxellois. Lors de la saison 2018-2019, le club le plus titré du royaume a en effet enregistré une perte nette record de 27 millions d’euros. La dette du club s’élève quasiment à 95 millions d’euros. Une des principales raisons de ces chiffres dans le rouge est l’effectif pléthorique du noyau professionnel, qui compte quasiment une cinquantaine de joueurs sous contrat (en incluant ceux en prêt, dont une partie du salaire est le plus souvent encore prise en charge par le RSCA).

Recul des rentrées

Les rentrées sont passées quant à elles de 101,7 à 84 millions d’euros, notamment en raison d’une baisse du nombre d’abonnés, de ventes de joueurs moins intéressantes qu’escomptées et de performances sportives décevantes (dont la non-participation à la lucrative Ligue des Champions).

Karel Van Eetvelt succède à Jo Van Biesbroeck, 64 ans, l’ancien CEO d’AB InBev, qui avait exprimé son souhait de quitter ce poste. Il demeurera cependant présent dans l’enceinte du Lotto Park jusqu’à la fin juin pour "accompagner son successeur (…) afin que la transition se déroule sans heurts", indique encore le RSCA.

En tant que CEO, il sera le responsable final qui devra fournir des explications au CA (lui aussi remanié) quant aux succès ou aux échecs du club. S’il a refusé de fixer un objectif majeur à remplir pour sa première année de fonction, Karel Van Eetvelt a concédé que rétablir la santé financière du club sera une des priorités. La construction d’un nouveau stade n’en fait par contre pas partie. Il veut maintenant se donner du temps pour analyser la situation.

L’organigramme du RSCA s’en trouve bouleversé, ce qui n’est pas la première fois depuis l’arrivée de Marc Coucke à la présidence du club en mars 2018. Karel Van Eetvelt aura Wouter Vandenhaute, actuel président du CA de la société de production De Vijver Media, comme conseiller externe, tandis que le bourgmestre de la Ville de Bruxelles Philippe Close et le manager général de l’équipe cycliste Deceuninck-Quick Step Patrick Lefevere intègrent le conseil d’administration du club.

©Mediafin

Wouter Vandenhaute avait été le concurrent de Marc Coucke pour la reprise du club des mains de la famille Vanden Stock à la fin 2017. Il était à la tête d’un consortium également composé de deux managers de fonds d’investissement et de Johnny Thijs, l’ancien CEO de bpost. Prenant place dans la tribune d’honneur depuis maintenant 25 ans, "il connaît parfaitement bien la maison", se félicite le club.

Amenés prochainement à collaborer étroitement, Karel Van Eetvelt et Wouter Vandenhaute estiment que le Sporting d’Anderlecht manque actuellement "de leadership, de stabilité et de confiance" mais affirment partager à 100% la vision de Vincent Kompany, axée sur l’école de jeunes et le beau football.

"Avec l’arrivée, entre autres, de Karel et Wouter, nous pouvons désormais encore plus façonner notre organisation, la moderniser davantage structurellement et nous replacer stratégiquement et sportivement sur la voie du sommet du football belge", promet Marc Coucke sur le site du club.

polémique | la nomination de close critiquée

La nomination du bourgmestre de Bruxelles, Philippe Close (PS) en tant que membre indépendant du conseil d’administration du RSC Anderlecht a suscité plusieurs critiques. "Espérons que dans certains dossiers - comme le dossier du stade, les subsides, les loyers, etc. - il n'y ait pas de conflit d'intérêts ...", écrit sur Twitter Bianca Debaets, conseillère communale à Bruxelles et députée du CD&V.

La question clé pour le conseiller communal N-VA, Mathias Vanden Borre, est de savoir ce que signifie cette nomination pour le nouveau stade, pour lequel le RSC Anderlecht plaide depuis des années. La porte-parole du bourgmestre, Wafaa Hammich, souligne que Philippe Close ne sera pas rémunéré et "que cela n’a rien à voir avec le projet de stade." L’avocat spécialisé en sport, Sébastien Ledure, précise pour sa part que la nomination d’un politique comme administrateur indépendant n’est pas incompatible avec les règlements de la Pro League et de l’Union belge de football. C.MA

 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n