Publicité

Geert Duyck: un dealmaker à la rescousse des "mauve et blanc"

Geert Duyck avait déjà tenté, avec Wouter Vandenhaute, de reprendre le RSCA il y a quatre ans. ©Tim Dirven

Pour le supporter mauve et blanc, c'est l'invité surprise du nouveau tour de table dans l'actionnariat du RSC Anderlecht. Mais pour les insiders de la finance et du foot business, le nom de Geert Duyck est loin d'être inconnu.

"Geert qui?",  nous interrogions-nous vendredi, à l'annonce de l'entrée de ce Ouest-flandrien dans le capital du Sporting d'Anderlecht. Car si Wouter Vandenhaute, le président du RSCA, avec qui il coinvestit à hauteur de 24 millions d'euros, est une figure hyper connue du Landerneau médiatico-sportif, Geert Duyck (57 ans) est, lui, un parfait inconnu du fan mauve et blanc.

L'homme fuit les médias. De Tijd a tenté des dizaines de fois d'obtenir son interview, il lui a toujours opposé un refus poli. La première fois remonte à 2008, juste avant la crise financière. Associé gérant du puissant fonds CVC Capital, l'homme était alors présenté comme un financier  particulièrement puissant.

La seule fois où il s'est exprimé, c'était pour parler de Tada (Toekomst Atelier de l’Avenir), asbl bruxelloise qui vient en aide aux jeunes défavorisés en impliquant les entreprises. À cette occasion, il avait estimé, lui le privilégié qui a pu étudier, "vouloir redonner quelque chose en retour à la société". "Si tout le monde faisait un peu plus ce que fait Tada, le monde serait meilleur", avait-il alors déclaré.

S'il est peu médiatisé, il va devoir apprendre à l'être, tant le foot est source de toutes les passions et tensions, surtout au sein du plus grand club du pays. Dans son microcosme, l'homme est en revanche tout sauf un inconnu. Ingénieur commercial de la KUL, titulaire d'un MBA à l’Insead, Geert Duyck a entamé sa carrière dans les années 1980. Il était actif dans la promotion de bières régionales flamandes à New York. Peu après, une bourse du Fonds Prince Albert l'amène Singapour pour la BBL (aujourd'hui ING). De retour à Bruxelles, il prend la tête du département banque d'investissement de la BBL. Comme son collègue Steven Buysel est lui aussi monté à bord du RSCA en y injectant cinq millions.

D'AB InBev à bpost

Ce dernier le suivra dans son aventure suivante: CVC Capital. À la fin des années 90, Geert Duyck convainc le puissant fonds d'investissement anglo-saxon d'ouvrir un bureau en Belgique. Le début d'une série de transactions à plusieurs centaines de millions, voire milliards de dollars. Il a été aux premières loges de deals impliquant Massive (éclairage), Mister Minit (cordonnerie), Starbev (ex-AB InBev), Taminco (ex-UCB) et bpost. CVC a été le partenaire du groupe postal pendant plusieurs années, avant son IPO en 2013.

24
millions d'euros
Via le véhicule Mauvavie, Geert Duyck et Wouter Vandenhaute vont injecter 24 millions d'euros dans le RSC Anderlecht

Le plus piquant, c'est qu'il avait déjà tenté de reprendre le Sporting avec Wouter Vandenhaute, lors de sa mise en vente par la famille Vanden Stock, fin 2017. Le tandem avait été évincé par un certain Marc Coucke… avec lequel il s'est donc à présent allié. L'histoire ne dit par contre pas si la transaction s'est conclue autour d'un verre de gueuze Belle-Vue, la bière qui a fait la fortune des Vanden Stock, ou d'une 3 Fonteinen, du nom d'une brasserie de Beersel dans laquelle il a investi à titre personnel.

Geert Duyck ne devrait pas manquer de légitimité dans les bureaux de Neerpede. Outre l'apport en capital de son associé gérant, on rappellera que CVC en connaît un brin en matière de sport business. Le fonds a investi naguère dans la F1, puis dans le tennis, dans le tournoi des Six Nations de rugby et il entend mettre des billes dans la Liga, le championnat d'Espagne de foot. Il y a pires références.

Le profil

  • Né en 1964.
  • Ingénieur commercial de la KUL, titulaire d'un MBA à l'Insead.
  • Débute dans la finance à la BBL à Singapour.
  • Intègre le fonds d'investissement CVC Capital en 1998 dont il devient associé gérant.
  • Il tente une première fois d'invesrtir dans le RSCA Anderlecht, en 2017.
  • Prend, en tandem avec Wouter Vandenhaute, une participation de 25% dans le club mauve et blanc.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés