edito

Jackpot pour le foot belge

Les droits TV vont rapporter 103 millions au foot belge.

Nous n'étions pas dans la pièce, mais certains ont dû sauter au plafond dans les bureaux de la Pro League au moment de boucler les détails du deal qui va lier ce mercredi nos clubs professionnels de football au groupe Eleven.

L’opérateur britannique va payer 103 millions pour diffuser le foot belge sur la période 2020-2025. C’est 23 de plus que pour le contrat en cours. C’est au-dessus du cap symbolique des 100 millions que les Medhi Bayat, Pierre François, Marc Coucke et consorts rêvaient de dépasser.

Ce montant, il était tout sauf acquis. Pourquoi? Car le championnat belge n’est pas un spectacle qui s’exporte sur tous les écrans du monde comme l’anglais ou l’espagnol. Nos dirigeants sont néanmoins parvenus à surfer sur la hype belge née de nos Diables Rouges. Et c’est bien joué.

"Il est temps qu’on gère des clubs comme on négocie des contrats de diffusion; c’est-à-dire comme des vrais pros."

Mais que feront nos clubs de cette manne d'argent? Question légitime. Il est temps que ce pactole (in)espéré des droits TV serve à assainir notre petit monde du ballon rond. Il est temps qu’on gère des clubs comme on négocie des contrats de diffusion; c’est-à-dire comme des vrais pros.

Ironie du calendrier, les chiffres de la commission des licences de l’Union belge de football sont tombés cette semaine. La perte cumulée des 24 clubs professionnels a atteint, pour la saison 2018-2019, 88 millions d’euros. Un triste record. Cinq clubs seulement sont dans le vert.

Il y a un peu plus d’un an, le "Footgate" secouait la Belgique. Tout le monde s’est alors offusqué, mais citons un dernier chiffre. Selon une récente étude signée Deloitte, 10% des revenus de nos clubs pros (37 millions en 2018) s’envolent toujours chaque année en commission de transferts opaques vers les poches d’agents de joueurs. Des agents, toujours les mêmes. Qui continuent parfois, pour certains, de fréquenter nos stades et les bureaux cossus de leurs dirigeants même s'ils sont inculpés pour organisation criminelle ou blanchiment. On agit quand?

Lire également

Messages sponsorisés