Kobe Bryant, le champion NBA devenu un businessman redoutable

L'ex-joueur de la NBA Kobe Bryant avait remporté un Oscar en 2018 pour son dessin animé "Dear Basketball", basé sur un poème d'adieu au monde du basket. ©Photo News

Le basketteur américain Kobe Bryant est décédé ce dimanche dans un crash d'hélicoptère. Véritable star sur les parquets, il était aussi un puissant homme d'affaires.

Le monde entier pleure l'un des meilleurs basketteurs de l'Histoire. Le champion de la NBA Kobe Bryant est décédé dimanche 26 janvier dans un accident d'hélicoptère en Californie, à l'âge de 41 ans. Avec une fortune estimée à près de 770 millions de dollars, la star du basket était également un véritable businessman. Tout au long de sa carrière de joueur, jusqu'en 2016, Kobe Bryant a amassé environ 356 millions de dollars grâce à divers partenariats et contrats publicitaires, notamment avec Nike, son partenaire de longue date.

En 2003, un scandale avait pourtant failli couper court à leur collaboration: Kobe Bryant avait été arrêté en juillet pour le viol présumé d'une réceptionniste d'hôtel. Le procès n'avait finalement pas eu lieu, la victime ayant renoncé à témoigner, et l'affaire avait pris fin en 2014, avec les excuses publiques du basketteur.

La réputation de Kobe Bryant, déjà ternie par son attitude jugée arrogante, ne s'est jamais vraiment remise des accusations de viol à son encontre.

Ces accusations avaient néanmoins porté un coup au business de Kobe Bryant, puisque la plupart de ses sponsors avaient décidé de mettre un terme à leurs contrats. La réputation de Kobe Bryant, déjà ternie par son attitude jugée arrogante, ne s'en est jamais vraiment remise. 

Kobe Bryant a pourtant signé d'autres partenariats par la suite, notamment avec Lenovo et Turkish Airlines. Dans le même temps, il avait renforcé sa relation avec la marque Nike, qui en a fait l'une de ses égéries les plus importantes. Mais le basketteur ne s'est pas arrêté là: dès le début des années 2000, Kobe Bryant s'est intéressé à d'autres marchés, notamment celui de la Chine. Via plusieurs voyages et apparitions dans des spots publicitaires, le sportif est rapidement devenu une légende de ce côté du globe. 

Redoutable sur le terrain et dans les affaires

Là où le joueur s'est démarqué, c'est aussi - et surtout - dans son rôle d'investisseur. Il a été l'un des premiers sportifs à dépasser la fonction de "panneau publicitaire", et à décider d'investir. En 2013, il a cofondé la société d'investissement Bryant Stibel, avec laquelle il a acheté des parts de plusieurs entreprises, notamment du groupe de boissons énergétiques BodyArmor, du géant chinois Alibaba et de l'éditeur de jeux vidéos Epic Games.

Kobe Bryant se disait "obsédé par l'idée de gagner", mais pas seulement sur le terrain. "C'est la même mentalité que quand tu joues au basket", avait-il déclaré à Bloomberg en 2018 à propos de ses investissements. "Quand tu gagnes un championnat, tu peux partir en vacances tout l'été ou être dans la salle de gym le lendemain pour gagner le prochain. Si je suis ici maintenant, c'est grâce à cette mentalité."

Troquer son ballon pour un Oscar

Une envie de "se dépasser" qui lui a notamment valu l'obtention d'un Oscar en 2018 pour son court-métrage animé "Dear Basketball"basé sur un poème qu’il avait écrit pour annoncer sa retraite en 2016. Après sa carrière de sportif, Kobe Bryant s'est en effet rapidement tourné vers le monde de la culture, notamment en fondant la société de production Granity Studios. 

Récemment, l'ex-joueur de la NBA a aussi supervisé la publication de livres de "fantaisie sportive" pour enfants. Interrogé sur sa nouvelle carrière par le journal américain USA Today la semaine dernière, Kobe Bryant avait annoncé son projet d'adapter ces livres au cinéma. 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés