L'UEFA enquête sur les comptes de dix grands clubs

©AFP

Les sommes folles dépensées par le PSG durant ce mercato alertent les autorités du foot européen.

©AFP

"Nous allons examiner dans les prochaines semaines les comptes d’une dizaine de clubs, dont ceux du PSG", nous a déclaré l’ancien Premier ministre belge Yves Leterme, aujourd’hui contrôleur financier des clubs à l’UEFA, à l’issue d’un mercato estival de tous les records. Cet été, les clubs des cinq grands championnats européens ont en effet à nouveau dépensé sans compter sur le marché des transferts. Le mercato s’est achevé jeudi à minuit et selon les données de Transfermarkt.com, le montant des transactions dans les clubs des 5 grands championnats européens a grimpé de plus de 26% par rapport à l’été précédent. À lui seul, le PSG a claqué près de 10% du total.

Bulle?

Vous avez dit bulle? "Je ne le crois pas, répond l’économiste du sport Bastien Drut; cette inflation des montants de transferts et des salaires ne fait que suivre la hausse des revenus des grands clubs." Une hausse qui vient essentiellement des droits télévisés – les clubs de la Premier League anglaise se partagent désormais 2,3 milliards d’euros par saison! – engendrant une sorte de cercle "vertueux" car plus de visibilité télévisée attire plus de sponsors.

"S’il y a des dérapages, il y aura des sanctions."
yves leterme
contrôleur financier des clubs à l’UEFA

Ce qui est sûr, c’est que le fair-play financier, dont le but est d’éviter que les clubs ne dépensent plus que ce qu’ils ne gagnent, semble bien éloigné des préoccupations des grands clubs. Déjà sanctionné en 2014, le PSG joue a priori très gros, risquant même d’être privé de participation en Coupe d’Europe. "S’il y a des dérapages, il y aura des sanctions qui peuvent aller jusqu’à l’interdiction de jouer en coupe d’Europe. Les règles du fair-play financier pourraient aussi être renforcées", avertit Yves Leterme.

A l’heure actuelle, les clubs peuvent se permettre un déficit de maximum 30 millions étalé sur 3 ans. Mais "imagine-t-on le PSG exclu de la Ligue des Champions? se demande ironiquement Bastien Drut; l’UEFA n’a aucun intérêt à se priver de pareille vitrine. En réalité, le fair-play financier vise plutôt à préserver les petits clubs pour qu’ils restent à l’équilibre." A ce propos, les 16 clubs de première division belge ont dépensé 76 millions d’euros cet été, soit trois fois moins que la "valeur" du seul Neymar. Et ils ont une fois de plus vu filer plusieurs de leurs plus belles perles, ce qui leur permet d’afficher une balance de transferts positive de 56 millions d’euros.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés