La Gantoise se rallie à la vente collective des droits TV

Ivan De Witte, président de La Gantoise, et Michel Louwagie, son directeur général, se sont finalement ralliés à la vente collective des droits TV du foot.

Après une entrevue avec les dirigeants de la Pro League, le club de La Gantoise a décidé de se rallier aux autres clubs de la Pro League en acceptant la vente de ses droits médias à Eleven Sports. Seul l'Antwerp fait encore de la résistance.

Nouveau rebondissement dans la saga des droits de diffusion télévisée du football belge. Deux clubs de la Pro League, La Gantoise et l'Antwerp, avaient refusé la semaine dernière de participer à la vente collective de ces droits à la société britannique Eleven Sports. Le club gantois vient de faire volte-face en se ralliant aux 22 autres clubs professionnels du pays. Laissant l'Antwerp seul dans le camp des opposants.

Pour rappel, le package proposé par Eleven Sports prévoit le versement, entre 2020 et 2025, d'un chèque annuel de 103 millions d'euros, réparti entre les clubs selon leur taille. La Gantoise et l'Antwerp s'y étaient opposés, le premier jugeant ce montant insuffisant, le second s'estimant lésé par une clé de répartition ne prenant pas suffisamment en compte, selon lui, sa montée en puissance dans la hiérarchie du football belge.

Une délégation de la Pro League menée par son président, Peter Croonen, a rencontré ce lundi Ivan De Witte, le président de La Gantoise, et Michel Louwagie son CEO. Au terme d'un entretien qualifié de "constructif", le club, qui estimait ne pas avoir reçu de réponses suffisamment claires à ses questions lors de l'assemblée générale, s'est rallié aux autres clubs de la Pro League. "Notre club est convaincu que la solidarité est nécessaire et indispensable", indique-t-il par voie de communiqué.

La Gantoise, qui estimait que l'exclusivité était sous-évaluée dans l'offre, justifie "en partie" son vote négatif initial par "un manque de réponses claires aux questions" posées lors du débat en assemblée générale.

La balle dans le camp de l'Antwerp

"Nous nous réjouissons du ralliement de La Gantoise: ceci est tout à fait conforme à l'ADN de ce club qui a toujours été un fervent partisan de la solidarité", s'est réjoui Peter Croonen, le président de la Pro League. Son CEO, Pierre François, recevra dès ce mardi les représentants d'Eleven Sports "pour préparer sans attendre la prochaine saison médiatique de la Pro League".

"Nous nous réjouissons du ralliement de La Gantoise: ceci est tout à fait conforme à l'ADN de ce club."
Peter Croonen
Président de la Pro League

Il ne reste donc plus qu'un irréductible: l'Antwerp, qui réclame une plus grosse part du gâteau. La clé de répartition du nouveau contrat lui octroie 5 millions d'euros par an, contre près de 13 millions pour le Club de Bruges par exemple.

La pression sur le matricule 1 du football belge va donc s'accroître. Eleven Sports espère voir l'Antwerp se rallier à la position des 23 autres clubs. Si ce n'était pas le cas, la valeur du paquet proposé à la chaîne ne serait pas la même. Son offre financière risque donc d'être revue à la baisse.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés