Dieu a pris Diego Maradona par la main

©Bob Thomas Sports Photography via Getty Images

L'Argentin Diego Maradona, légende du football, est mort à l'âge de 60 ans des suites d'une crise cardiaque.

Légende du football, l'Argentin Diego Armando Maradona est mort ce mercredi à 60 ans, laissant le monde du sport en deuil devant la disparition d'un des joueurs les plus doués, les plus charismatiques et les plus controversés de l'histoire. Le "Pibe de Oro" ("gamin en or"), l'auteur de la "Main de Dieu", est décédé des suites d'un arrêt cardiaque en Argentine.

L'Argentine a immédiatement décrété trois jours de deuil national dans le pays qui perd l'une de ses personnalités les plus adulées, et plongeait ce mercredi dans les larmes. Le champion du monde 1986 au Mexique avait subi une intervention chirurgicale pour un hématome au crâne début novembre et se remettait dans une maison de la périphérie de Buenos Aires.

©EPA

Une trace indélibile

Son aura a en effet dépassé le cadre des passionnés de football, tant Maradona aura marqué les esprits par ses buts et ses dribbles spectaculaires comme ses excès, oscillant entre grandeur et flamboyance, et déchéance, drogue et polémiques. Le souvenir des buts légendaires de ce dribbleur hors-pair de 1,65 m laissera une trace indélébile dans tous les clubs où il est passé, de Boca Juniors, son club de cœur à Buenos Aires, à Naples, où il a évolué de 1984 à 1991 au sommet de sa carrière en Europe, après un passage à Barcelone.

" J'ai perdu un grand ami et le monde a perdu une légende."
Pelé

Une minute de silence sera respectée ces mercredi et jeudi dans les stades européens en Ligue des champions et en Ligue Europa pour lui rendre hommage, a annoncé l'UEFA, tandis que le stade de Naples restera allumé toute la nuit.

Si la planète savait la santé du "Pibe de Oro" fragile, l'annonce de son décès, avancée dans un premier temps par la presse argentine, a entraîné un déluge de tristesse et d'éloges dans le monde du ballon rond, où seul le Brésilien Pelé (80 ans) rivalise dans le classement informel des plus grands de l'histoire.

"Quelle triste nouvelle. J'ai perdu un grand ami et le monde a perdu une légende. Il y a bien d'autres choses à dire mais pour l'heure, que Dieu donne de la force à sa famille. Un jour, j'espère qu'on pourra jouer au foot ensemble au ciel", s'est-il ému sur Twitter.

"Tu nous as emmenés sur le toit du monde. Tu nous as rendus immensément heureux. Tu as été le plus grand de tous. Merci d'avoir existé, Diego. Tu vas nous manquer pendant toute notre vie", a déclaré le président de l'Argentine, Alberto Fernandez.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés