Le fisc réclame 5 millions à quatre clubs de foot pro

©BELGA

Le Cercle de Bruges, Westerlo, Zulte Waregem et le FC Malines croiseront l’épée avec l’inspection des impôts devant le tribunal. L’enjeu: une facture fiscale de 5,2 millions d’euros.

Les droits de retransmission du football belge sont du "big business". Au cours des trois prochaines saisons, les clubs devraient encaisser pas moins de 80 millions d’euros. Et c’est un minimum, car Proximus pourrait encore relever son offre.

Alors que la procédure est en cours, quatre clubs professionnels doivent s’expliquer devant l’administration fiscale au sujet des impôts qu’ils ont oublié de payer sur d’anciens droits de retransmission. Cette semaine, le Cercle de Bruges, Westerlo, Zulte Waregem et le FC Malines se retrouveront au tribunal face à l’Inspection spéciale des impôts (ISI). Des audiences ont eu lieu hier devant les tribunaux fiscaux de Bruges et d’Anvers, et d’autres sont prévues jeudi au tribunal de Gand.

Michel Maus

Les quatre clubs seront défendus par le même avocat-fiscaliste, le célèbre Michel Maus. Ce dernier s’est contenté de confirmer le montant global réclamé par le fisc aux quatre clubs, à savoir 5,224 millions d’euros. Mais si l’on examine les comptes annuels des ASBL et des sociétés liées aux clubs, on peut en déduire que les réclamations se montent à 900.000 euros pour Malines et à près de 1,5 million d’euros pour le Cercle de Bruges. Dans ses comptes annuels, Westerlo mentionne 1,4 million d’euros, ce qui permet de conclure que Zulte Waregem pourrait être confronté à une réclamation supérieure à 1,2 million d’euros.

Et si les clubs perdent leur procès, ces montants seront encore nettement majorés, car ils devront ajouter 7% d’intérêts de retard pour chaque année écoulée. Ce qui peut rapidement chiffrer, car les contrôles fiscaux peuvent remonter jusqu’à la période 2008-2012.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés