Le football italien dans la tourmente fiscale

©AFP

La justice italienne soupçonne 35 clubs de football d'évasion fiscale. Les plus grandes équipes du pays sont concernées par cette fraude massive.

La brigade financière de la police italienne a saisi des avoirs pour un montant dépassant les 12 millions d'euros après la découverte d'un système d'évasion fiscale à grande échelle et de falsification de comptes. Ce système ingénieux impliquait 35 clubs de football évoluant dans les deux premières divisions de la péninsule.

©AFP

La brigade financière de Naples a exécuté un mandat pour la saisie d'avoirs appartenant à 58 personnes, des joueurs et des dirigeants du football professionnel, selon le procureur de Naples.

Des dirigeants des clubs du Milan AC, de la Lazio et de Naples, qui évoluent tous trois en Serie A, font partie des personnes visées par l'enquête, ont précisé des sources judiciaires.

Aurelio de Laurentiis et Claudio Lotito, présidents respectivement de Naples et de la Lazio Rome, Adriano Galliani, vice-président de l'AC Milan, ou encore l'entraîneur argentin de Modène (2e division) et ancien joueur, Hernan Crespo, sont parmi la soixantaine de personnes impliquées dans le cadre de cette enquête. Le joueur argentin du Paris Saint-Germain Ezequiel Lavezzi, passé par le championnat italien, est également concerné. 

La brigade financière de Naples s'intéresse particulièrement aux équipes de première division suivantes (en gras dans le tableau)

Serie APoints (23 matches)
Napoli47
Juventus45
Fiorentina41
Inter Milaan41
AS Roma35
AC Milaan33
Sassuolo32
Empoli32
Lazio Roma31
Chievo Verona27
Torino26
Bologna26
Atalanta26
Palermo24
Udinese24
Genoa23
Sampdoria23
Carpi18
Frosinone16
Hellas Verona10

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés