Le stade d'Anderlecht à Neerpede, "c'est le monstre du Loch Ness"

Marc Coucke (à gauche) en visite dans le camp d'entraînement du club d'Anderlecht à Neerpede ©BELGA

Marc Coucke, le nouveau président du Sporting d'Anderlecht, évoque dans un reportage qui sera diffusé à la télévision flamande ce mercredi la piste d'un déménagement du stade de son club à Neerpede, une zone verte qui se situe toujours sur la commune d'Anderlecht. Un projet qui va être difficile à réaliser à en croire les autorités locales et régionales.

Et revoilà le monstre du Loch Ness. Depuis un peu plus de 10 ans, un déménagement du stade Constant Vanden Stock à Neerpede est régulièrement évoqué avant de disparaître dans les placards à archives. Cette fois, c'est Marc Coucke en personne qui revient à la charge.

Le nouveau président du Sporting - et son art du teasing - mentionne la piste de la construction d'un nouveau stade à Neerpede, toujours donc sur le sol anderlechtois. Dans un reportage qui sera diffusé ce mercredi soir dans l'émission de la VRT "Panorama", Marc Coucke imagine construire le nouveau complexe en lieu et place de l'actuel centre d'entraînement du club qui se situe en bordure de ring à l'entrée de Neerpede (voir carte ci-dessous).

Marc Coucke, le président du club d'Anderlecht en compagnie du directeur général de l'équipe de football, Luc Devroe ©Photo News

L'homme d'affaires flamand ne ferme toutefois pas la porte à d'autres solutions, comme un déménagement dans un autre endroit de la capitale ou la rénovation du stade actuel, "la solution la plus facile, mais jamais la moins chère", selon Coucke.

"Neerpede, ce n'est pas une vieille pâture à l'abandon"

Du côté des autorités communales, la nouvelle passe mal. Principalement à cause de la manière adoptée par le président du club de football. "Marc Coucke va faire une proposition unilatérale sur un projet urbanistique de grande envergure sans même venir nous voir", signale Gaëtan Van Goidsenhoven (MR), 1er échevin à la Commune d'Anderlecht en charge de l'Urbanisme et du Développement durable. Selon lui, il y a dans le chef de Marc Coucke "une certaine méconnaissance de la spécificité de Neerpede". "Sans avoir pu consulter le projet de Marc Coucke, je peux déjà dire qu'au point de vue de sa faisabilité, le projet s'annonce extrêmement compliqué notamment sur la question de la mobilité et des parkings dans une zone verte. De plus, il va falloir convaincre les riverains, ce qui n'est pas une mince affaire", prévient Gaëtan Van Goidsenhoven, tout en précisant que "Neerpede, ce n'est pas une vieille pâture à l'abandon.

©MEDIAFIN

A la commune d'Anderlecht, on dit aussi attendre des signaux clairs de la direction du Sporting depuis 3 ans. Les autorités locales, qui ne veulent absolument pas voir partir le club hors de leur giron, ont, en attendant, lancé une série d'études aussi bien pour la piste d'un agrandissement du stade que celle de la réaffectation du complexe actuel. "La porte de mon bureau est en tout cas grande ouverte", indique encore l'échevin Van Goidsenhoven. Du côté du bourgmestre Eric Thomas (PS), on explique que "la zone (verte, NDLR) de Neerpede est encore plus protégée qu'auparavant. Nous avons bataillé, de notre côté, durant trois ans pour obtenir un permis d'urbanisme pour la construction d'un clubhouse pour le team de hockey. Un projet de salle des fêtes est déjà dans les cartons. Vu du ciel, cela semble un endroit idéal pour un stade. Mais dans la pratique, cela ne va pas comme cela, ne serait-ce que pour les problèmes de mobilité et de parking que cela pose".

A la Région, on ne veut plus entendre parler de stade. Pour le moment. L'épisode chaotique du Stade national est encore trop récent, d'une part. D'autre part, le choix de Neerpede n'est pas judicieux à en croire les autorités régionales. La Région bruxelloise a énormément investi dans ce qu'elle appelle "le petit poumon vert de Bruxelles", notamment avec l'aide de fonds européens. La création d'un nouvel espace vert public ainsi que dans celle d'un agrobiopôle ont d'ailleurs reçu le soutien de l'exécutif régional et de la commune d'Anderlecht. Enfin, une partie de la Promenade verte - gérée par la Région - traverse une partie des 3,5 km² de Neerpede. Difficile alors d'imaginer des cars de supporters emprunter les chemins bucoliques de la zone en question.

Nous ne sommes pas parvenus à joindre le club d'Anderlecht pour avoir plus d'informations sur les futurs plans de son président.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content