Les comptes des "Rouches" à nouveau dans le vert

Les ventes de Marin (à gauche) et de Djenepo (à droite) ont offert un fameux ballon d'oxygène aux finances du Standard. ©BELGA

En dépit de la crise sanitaire, les comptes annuels du Standard de Liège sont à nouveau en positif, grâce essentiellement à la vente de joueurs.

Le Standard de Liège a déposé vendredi des comptes annuels (du 1er juillet 2019 au 30 juin 2020) à la Banque Nationale de Belgique, peut-on lire sur son site Internet. Le club en donne quelques éléments.

Après deux exercices dans le rouge, le club présidé par Bruno Venanzi affiche à nouveau des profits. Le bénéfice d’exploitation est en nette hausse passant de - 8,6 millions d’euros à plus de 2,7 millions. Le résultat avant impôt est passé, lui, d’une perte de 9,9 millions à un bénéfice de 200.000 euros. Avant la crise du Covid-19, le club avait cependant budgété un bénéfice de plusieurs millions d’euros.

23,6
millions €
Le chiffre d’affaires du Standard est en chute libre, passant de 31,6 à 23,6 millions en raison principalement de la crise du coronavirus qui a provoqué l’arrêt du dernier championnat .

Ce redressement financier s’explique surtout par les ventes des joueurs Marin et Djenepo qui ont contribué à une nette progression des produits non récurrents, passés de 11 à 40 millions. La masse salariale est restée relativement stable passant de 35 à 38 millions d’euros.

En revanche, le chiffre d’affaires, c’est-à-dire les revenus récurrents du club (billetterie, sponsoring, merchandising, droits télévisés, catering…) sont en chute libre, passant de 31,6 millions d’euros à 23,6 millions en raison principalement de la crise du coronavirus qui a provoqué l’arrêt prématuré du dernier championnat.

Pour l'exercice en cours, le Standard de Liège, en dépit de la poursuite de la crise sanitaire, s’attend à des chiffres à l’équilibre.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés