Les droits TV de la Premier League seront renouvelés sans appel d'offres

Les prouesses de Kevin De Bruyne et de ses acolytes de Manchester City continueront à être résumées sur les antennes de la BBC. ©REUTERS

La prolongation de ces droits de diffusion consolide la puissance financière du championnat d'Angleterre de football.

Le gouvernement britannique a donné jeudi son "accord de principe" pour le renouvellement sans appel d'offres de l'accord sur les droits de diffusion de la Premier League pour la période 2022 à 2025, et pour un montant estimé à 5,2 milliards d'euros.

5,2
milliards €
Les droits TV de la Premier League s'élèveront à quelque 5,2 milliards d'euros pour les trois prochaines saisons.

"Les clubs de Premier League ont accepté à l'unanimité la proposition de renouvellement pour trois années de l'accord de diffusion en direct et en différé des matchs du championnat avec Sky Sports, BT Sport, Amazon Prime Video et BBC Sport", explique la Premier League dans un communiqué.

Dans le cadre de l'accord actuel, Sky diffuse 128 matchs en direct, tandis que BT assure la retransmission de 52 rencontres. Amazon ne possède les droits que sur un nombre limité de matchs. Quant à la BBC, elle poursuit la diffusion de son émission mythique "Match of the Day" qui propose les résumés des matchs de la journée depuis 1964.

Impact de la pandémie

Cette décision "fait suite à l'accord de principe donné par le gouvernement à ce renouvellement", explique encore l'organisateur du championnat d'Angleterre, qui indique également que le renouvellement se fait "sur la même valeur globale que l'arrangement actuel".

Ce renouvellement a été acté alors que le football anglais a été durement touché par la crise sanitaire, surtout dans les divisions inférieures, plus dépendantes de la présence de supporters dans les stades. La décision vise donc à "faciliter le respect des engagements de la Premier League vis-à-vis de la pyramide du football", soulignent les ministres.

L'élite du football anglais s'est en effet engagée à maintenir les 1,5 milliard de livres (1,75 milliard d'euros) versés aux divisions inférieures sur les trois ans à venir et à ajouter au moins 100 milliards GBP (116 milliards d'euros) "destinés aux secteurs du football les plus vulnérables à l'impact du Covid-19".

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés