Les équipementiers s'emparent du scandale George Floyd

La marque a clairement pris position en modifiant son slogan. ©REUTERS

La majorité des plus grandes marques sportives ont réagi à la mort de George Floyd. Toutes ont pris position pour dénoncer l’acte commis par le policier, responsable de sa mort. Le message est fort. Les retombées marketing le seront sans doute aussi.

Depuis des jours, les réactions fusent sur les réseaux sociaux. À côté des internautes, nombreuses sont les personnalités et marques à condamner le geste du policier blanc, dont le genou trop appuyé sur le cou de Georges Floyd a déclenché une vague de contestations à travers tout le pays. Parmi ceux qui condamnent, les équipementiers sportifs sont sans doute les plus éloquents.

"Pour une fois, ne le faites pas (Just don’t do it). Ne prétendez pas qu’il n’y a pas un problème en Amérique."
Nike

Le coup de com’ le plus viral est sans conteste celui signé par Nike. Le plus célèbre des équipementiers a pris l’habitude de s’emparer de l’actualité pour prendre position. Dans une vidéo sobre d’un peu moins d’une minute, la marque à la virgule détourne son slogan "Just Do It" pour le transformer en négation. Il est ensuite accompagné d’un texte déroulant sur un fond noir où peut notamment lire: "Pour une fois, ne le faites pas (Just don’t do it). Ne prétendez pas qu’il n’y a pas un problème en Amérique."

La vidéo a fait le tour d’internet. Encore un plus après son partage par Adidas, le concurrent de toujours. L’autre géant du secteur a republié la sortie de son plus grand rival en commentant "C’est ensemble que nous allons de l’avant. C’est ensemble nous changeons des choses."

"C’est ensemble que nous allons de l’avant. C’est ensemble nous changeons des choses."
Adidas

Nike, l’habitué des prises de position

Nike n’en est pas à sa première prise de position tranchée. En 2018, la marque avait d’ailleurs choisi Colin Kaepernick pour célébrer ses trente ans. Le footballeur américain est devenu une icône de la lutte pour les droits des Noirs en posant un genou à terre à plusieurs reprises lors de l’hymne américain précédant ses matchs. Son geste avait déjà pour ambition de dénoncer les violences policières contre sa communauté. Le footballeur n’est pas le seul de l’écurie Nike a défendre des convictions fortes. Le basketteur star Lebron James est lui aussi un fervent défenseur des droits des Noirs tandis que Serena Williams prend souvent position dans la lutte pour l’égalité des sexes dans le sport.

D'autres géants du sport ont affiché publiquement leur soutien. Dans un autre poste, Puma rappelle la définition du mot "Reform" suivi d’un appel à l’action. En arrière-plan, la marque affiche la célèbre photo de Tommie Smith, le sprinteur américain (sponsor de Puma) ayant levé un poing ganté sur le podium des Jeux olympiques de 1968 avec John Carlos. De son côté, Reebok a publié le message expliquant notamment que "sans la communauté noire, Reebok n’existerait pas. L’Amérique n’existerait pas".

Les prises de position sont fortes. De manière assez cynique, elles ont probablement aussi un intérêt marketing. Après sa précédente campagne autour de Kaepernick, les retombées pour Nike sur son image et même ses ventes furent globalement positives. Particulièrement auprès des jeunes, principale cible de la virgule.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés