Les plus belles images du Vendée Globe

©Capture d'écran Youtube

Après avoir terminé deux fois à la deuxième place, le skipper breton Armel Le Cléac'h vient de remporter son premier Vendée Globe ce jeudi. L'occasion de revenir en images sur les plus beaux moments de ces 74 jours de course à travers les mers du monde entier. Il est le premier marin de l'Histoire à terminer trois Vendée Globe d'affilée.

Le Français Armel Le Cléac'h (Banque Populaire VIII) a remporté jeudi aux Sables d'Olonne la 8e édition (2016-2017) du Vendée Globe, course autour du monde en solitaire sans escale, sans assistance en monocoque, avec à la clé un nouveau record en 74 jours 3 heures 35 minutes et 46 secondes (temps officiel). Il empochera donc 100.000 euros pour son exploit.

  Le Cléac'h, 39 ans, était parti des Sables d'Olonne le 6 novembre dernier, et il devrait devancer de quelques heures le Gallois Alex Thomson avec lequel s'était engagé une lutte serrée depuis le franchissement du Cap Horn. Le Cléac'h réalise ainsi son rêve en accrochant enfin à son palmarès l'Everest des courses au large, après deux deuxièmes places lors des deux dernières éditions.

Le "chacal", son surnom, pointait en tête de la course depuis le 3 décembre dernier. Il a surtout su maîtriser ses nerfs dans une remontée de l'Atlantique haletante, où Thomson a tout tenté pour le déborder. Finalement, les deux hommes se seront livrés une bataille totale, établissant l'un et l'autre des records partiels durant l'épreuve. Le Britannique et le Français en ont ainsi ont établi trois chacun. Alex Thomson a navigué des Sables d'Olonne à l'équateur en 9 jours, 7 heures et 3 minutes, des Sables d'Olonne au cap de Bonne-Espérance en 17 jours 22 heures et 58 minutes. Il s'est offert le record de la distance parcourue par un solitaire en 24 heures, soit 536,81 milles (994 km).

  Le Cléac'h est allé des Sables d'Olonne au cap Leeuwin en 28 jours, 20 heures et 12 minutes, des Sables d'Olonne au cap Horn en 47 jours et 32 minutes, et des Sables d'Olonne à l'équateur (pour le passage retour) en 61 jours 12 heures 21 minutes. Et logiquement, Le Cléac'h a donc établi un nouveau record de l'épreuve, battant de plus de trois jours celui établi par François Gabart lors de l'édition précédente (2012-2013) en 78 j 2 h 16 min.

31 octobre 2016

Armel le Cleac'h ©AFP

Cette photo montre Armel Le Cléac'h sur son monocoque une semaine avant le départ devant la foule aux Sables-d'Olonne.

Abandons

French skippers Thomas Ruyant and Stephane Le Diraison ©AFP

Une image prise par le skipper Thomas Ruyant montre la coque endommagée de son bateau. Le marin a dû abandonner la course.

Alex Thomson n'a peur de rien

Alex Thomson sort de son bateau (non-attaché) pour brandir le "Union Jack"

L'anglais, actuellement second derrière Le Cléac'h, sort de son monocoque - sans être attaché - en pleine mer, pour brandir le "Union Jack" devant la caméra de l'hélicoptère. Une prouesse de plus pour le skipper est qui est plutôt coutumier du fait.

Risques de baleines

©AFP

Bien que le trafic soit légèrement plus fluide en pleine mer que sur le ring de Bruxelles, le risque de tomber sur un gros morceau qui obstrue la chaussée n'est absolument pas nul... Les skippers doivent également composer avec les risques d'accrocher d'autres navires, des objets flottants ou encore des débris et autres objets polluants.

Le bleu infini

©AFP

C'est une vision à la fois magnifique et terrible, et c'est le destin de tous les participants: faire face à l'étendue infinie de la mer sans aucun repère à vu.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés