Marc Coucke peine à vendre le club d'Ostende

©BELGA

L'homme d'affaires Marc Coucke deviendra le 1e mars le nouveau propriétaire du club de football anderlechtois. Une situation qui l'oblige de se défaire rapidement de son autre club, le KV Ostende.

Devoir vendre une société, et qui plus est avant une date butoir relativement proche, ne met jamais le vendeur dans une position confortable. Marc Coucke semble l’apprendre à ses dépens. L’homme d'affaires doit en effet se défaire de son club de football ostendais (KVO) pour le 1er mars.

À cette date, il deviendra officiellement propriétaire du club d’Anderlecht. Mais les règles de l’Union belge de football sont claires: une même personne ne peut pas être propriétaire de deux clubs de Pro League.

Selon nos confrères du Tijd, Marc Coucke espère vendre son club "de coeur" entre 10 et 15 millions d’euros. Dans la foulée, il espère aussi récupérer les 20 millions d’euros qu’il avait injectés dans le club. S’il y parvient, Coucke réalisera une belle plus-value sur le prix d’achat. Les candidats potentiels ont donc tout intérêt à ne pas se précipiter pour faire baisser le prix.

Des questions restent aussi en suspens. L’Union belge va-t-elle accepter un rachat avec une reconnaissance de dette envers Marc Coucke? Autrement dit, est-il possible pour un club belge d’avoir d'importantes dettes vis-à-vis d’un autre club belge du même championnat professionnel ?

Chiffres incorrects

Du côté du club côtier, on explique que la "reprise se fait selon la procédure et le timing prévus". Le journal "Het Nieuwsblad" rapporte, lui, que Marc Coucke peine à trouver un repreneur. Il aurait ainsi édité une brochure pour séduire les candidats acquéreurs.

"Il y a une première phase d'information quant à la situation actuelle du club", explique le KVO. "Ensuite, un dossier est élaboré, comme c'est le cas dans toutes les reprises. Pour l'instant, il y a des négociations avec des candidats intéressés, au cours desquelles les détails et les chiffres corrects (pas ceux qui ont paru dans les médias) sont discutés."

Pour le président Marc Coucke et le directeur général Patrick Orlans, il est crucial "d'avoir la garantie d'un avenir sain sportivement et financièrement en Division 1 pour le KV Ostende. Ces négociations se déroulent dans le calme et la discrétion. Le KV Ostende communiquera dès qu'un accord sera officiellement trouvé avec le ou les repreneur(s). Le club ne fera pas d'autres commentaires sur ce dossier".

Sur les candidats potentiels, peu fuse. Deux candidats potentiels se seraient déjà retirés: le promoteur immobilier ostendais Bart Versluys et le patron des vérandas Willems, sponsor principal du club, Luc Willems.

Il y a aussi des rumeurs concernant un rapprochement avec le club avec Manchester City. Reste à savoir si cette piste est sérieuse.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés