Perquisitions chez les avocats responsables de la vente d'Anderlecht

Marc Coucke et Roger Vanden Stock ©AFP

Les cabinets Clifford Chance et celui de Luc Deleu ont reçu la visite d'une juge d'instruction au sujet de la vente d'Anderlecht de la famille Vanden Stock à Marc Coucke.

Pendant le lockdown, les enquêtes se poursuivent. Moins vite mais toujours avec vigueur, surtout dans les dossiers du parquet fédéral qui suivent l'argent dans le monde du football professionnel belge. C'est ainsi que l'on a appris que la juge d'instruction Laurence Heusghem avait mené deux perquisitions auprès de deux cabinets d'avocats, dans le cadre de l'instruction ouverte au sujet de la vente du RSC Anderlecht de la famille Vanden Stock à Marc Coucke, en 2017. Les deux cabinets ont confirmé les perquisitions. Contacté, le parquet fédéral n'a souhaité faire "aucun commentaire".

Recherche chez l'avocat historique du club

Les perquisitions, prévues de longue date, ont été menées il y a une dizaine de jours, peu avant le confinement. Elles ont été réalisées d'une part au siège du cabinet d'affaires international Clifford Chance, avenue Louise. Puis à celui de l'avocat historique d'Anderlecht, Me Luc Deleu (Van Landuyt & Vennoten), à Dilbeek. Des saisies papier et informatiques ont été réalisées par les enquêteurs.

Ce dossier est ouvert pour des préventions de faux et usage de faux, escroquerie au préjudice de l'acheteur et blanchiment.

Dans ce dossier ouvert par le parquet fédéral pour des préventions de faux et usage de faux, escroquerie au préjudice de l'acheteur et blanchiment, les enquêteurs s'interrogent particulièrement sur les raisons de la vente du célèbre club bruxellois de la famille Vanden Stock à Marc Coucke.

En effet, ce dernier avait déposé une offre de 80 millions d'euros, rehaussée ensuite à 85 millions. Cela alors que Paul Gheysens, président de l'Antwerp et CEO du puissant groupe de construction Ghelamco avait proposé 91 millions. Avec, en sus, la possibilité de construire un nouveau stade. D'autres candidats s'étaient également fait connaître.

"Intervention 100% transparente"

C'est le cabinet Clifford Chance qui a réalisé la vente du club. Il s'en était félicité sur son site internet, le 29 décembre 2017, en annonçant la cession au groupe Alychlo, mené par l'entrepreneur Marc Coucke, jusqu'alors président du KV Ostende.

Dans la transaction, Clifford Chance n'a pas utilisé son propre compte tiers. C'est Me Luc Deleu qui a réalisé la liquidation de la vente avec son cabinet.

Il s'est avéré, dans cette transaction, que Clifford Chance n'a pas utilisé son propre compte tiers. C'est bien Me Luc Deleu, 73 ans, aujourd'hui pensionné et qui fut l'un des visages du club dans les prétoires durant des décennies qui a réalisé la liquidation de la vente avec son cabinet, selon nos informations.

Contacté par nos soins, Me Deleu indique: "Nous avons en effet reçu la visite du juge d’instruction dans le cadre d’une enquête à charge de tiers et relative à la cession du club par les actionnaires du groupe Van den Stock au groupe Coucke. Notre intervention dans cette transaction est à 100% transparente et correspond à toutes les normes légales et déontologiques. Le reste tombe obligatoirement sous le secret professionnel."

"Mitrocash"

Même discours du côté de Clifford Chance, qui répond: "Nous pouvons confirmer que la police s'est rendue à notre bureau plus tôt dans le cadre d'une affaire concernant un client. Nous coopérons pleinement à leur enquête. Nous prenons nos obligations envers nos clients et la profession extrêmement au sérieux et nous nous engageons à respecter les normes les plus élevées à tout moment."

Ce dossier était né à l'issue des déclarations effectuées à la justice par Herman Van Holsbeeck dans le cadre du dossier judiciaire surnommé "Mitrocash", lié au transfert douteux du footballeur serbe Alexsandar Mitrovic depuis Anderlecht vers Newcastle, en 2015. Dans ce volet, M. Van Holsbeeck ainsi que le super-agent belge Christophe Henrotay ont été inculpés, notamment pour corruption privée, blanchiment d'argent, faux et usage de faux et association de malfaiteurs.

Christophe Henrotay qui avait proposé le rachat du club à l'homme d'affaires russe Alisher Usmanov, et aurait pu gagner le jackpot grâce à cette vente, finalement retoquée. Selon nos informations, l'agent a toutefois touché une somme sur la vente du club à Marc Coucke, somme qui interroge les enquêteurs. Son avocat n'a pas souhaité commenter.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés