Publicité

Spirou Charleroi renaît sous la forme d'une ASBL

Spirou Charleroi quand il faisait salle comble avant la pandémie. ©BELGA

La société Spirou Basket a été dissoute et mise en liquidation. C'est l'ASBL Spirou Jeunes qui a repris l'actif du club de division 1... avant d'être rebaptisée.

Le club de basketball de Charleroi a intégré une nouvelle structure. L'ancienne société anonyme Spirou Basket a été dissoute puis mise en liquidation le 8 juillet dernier, tandis que l'actif sportif du club de division 1 a été transféré à l'association sans but lucratif Spirou Jeunes, qui vient d'être rebaptisée... Spirou Basket. Cette dernière sera présidée par Gabriel Jean, qui présidait déjà l'ancienne structure et qui sera épaulé au conseil d'administration par l'ancien joueur Axel Hervelle.

"La saison dernière, nous avions 20 personnes à payer et plus aucun chiffre d'affaires."
Gabriel Jean
Président, Spirou Basket

C'est la crise pandémique qui a mis l'ancienne SA par terre. "La saison dernière, nous avions 20 personnes à payer et plus aucun chiffre d'affaires", explique Gabriel Jean, qui parle d'une "situation anti-économique". La SA Spirou Basket a alors sollicité et obtenu auprès du tribunal de l'entreprise le bénéfice d'une procédure en réorganisation judiciaire (PRJ) par accord collectif. Puis, la situation ne s'améliorant pas, la procédure a été transformée en avril dernier en PRJ par transfert d'actifs.

Aucun candidat tiers ne s'étant présenté, l'ancienne direction a organisé la reprise du club par l'ASBL Spirou Jeunes.

Aucun candidat tiers ne s'étant présenté, l'ancienne direction a organisé la reprise du club par l'ASBL Spirou Jeunes qui gérait, jusqu'alors, toutes les équipes d'âge de Charleroi jusqu'à la division 2. Toutes les équipes, jeunes et pros, se retrouvent désormais regroupées dans la même structure, entre-temps rebaptisée Spirou Basket.

Des dettes supportées en grande partie par les actionnaires

La liquidation de l'ancienne SA s'avérera probablement déficitaire, convient Gabriel Jean, qui ajoute que la grande majorité des dettes sont supportées par les actionnaires et non par des tiers. Le gros de l'effort sera donc consenti par ceux-là, ce qui en relativisera l'impact.

7,5 millions d'euros
perte nette 2020 de Dôme Invest
En 2020, la société holding Dôme Invest a enregistré une perte nette de 7,5 millions d'euros en raison de l'impact de la crise pandémique.

Pour la nouvelle saison, qui verra la mise en œuvre de la BeNeLeague, un championnat coorganisé par la Pro Basket League belge et son homologue néerlandaise la Dutch Basket League, Charleroi misera pour l'essentiel sur ses jeunes et non plus sur des transferts coûteux – charge à Axel Hervelle de reconstruire une équipe dans la durée.

La nouvelle structure sera chapeautée par la société holding Dôme Invest. Celle-ci pilotera donc d'un côté l'ASBL Spirou Basket et, de l'autre, les bâtiments, l'activité horeca et l'organisation d'événements au Spiroudôme via les filiales Dôme Events et Spirou Immo. Dôme Invest vient d'être recapitalisée à hauteur de 2,9 millions d'euros – pour rappel:420.000 euros en cash et 2,5 millions par intégration du compte courant de Gabriel Jean. Une remise à niveau nécessaire, puisque les comptes du holding avaient également été plombés par la crise: l'exercice bouclé à fin septembre 2020 avait affiché une perte nette de 7,5 millions d'euros, qui avait tiré les capitaux propres dans le rouge à hauteur de 2 millions.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés