billet

Sponsors des Diables Rouges VS. Damso, au nom de quoi?

Anne-Sophie Bailly

L'Union Belge a finalement renoncé jeudi soir à laisser Damso interpréter l'hymne de nos Diables à la Coupe du Monde. Pas de chanson officielle pour les Diables, donc! Quelques heures plus tôt, les sponsors de l'équipe nationale avaient envoyé une lettre à la fédération. Ils y émettaient de "sérieuses réserves" sur le choix de la star belge Damso comme chanteur de l'hymne belge. Mais au nom de quoi?

Et donc, les principaux sponsors des Diables Rouges ont expressément demandé, dans une lettre envoyée jeudi à l’Union belge de foot de renoncer à Damso comme auteur de l’hymne de notre équipe nationale. Une demande qui me semble sortie d’une autre époque.

Une demande formulée au nom de quoi, d’ailleurs? De l’image de la femme? Comme si quand les rockeurs des années 70/80 montraient des femmes en bikini de cuir sur des motos rutilantes, l’image de la femme en était sortie grandie. Pour protéger les jeunes oreilles de notre progéniture? Ridicule. Ils écoutent déjà Damso. Et je veux bien mettre ma main à couper que dans l’hymne des Diables, Damso n'aurait parlé ni de fumette, ni de picole, ni de sexe…

Une collègue me raconte cette anecdote: "Mon papa écoutait les bancs publics de Brassens, les curés de son école sont entrés dans sa chambre et ont cassé le disque, en le piétinant. C’était inécoutable à l’époque."

Alors, avec cette polémique, on montre juste le fossé entre les générations. Qui grandit.


Épinglé par Anne-Sophie Bailly (femme, 45 ans et mère d’une ado)

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content