Telenet et Voo gagnent les droits du foot

©BELGA

Les droits TV de la Jupiler Pro League ont été remportés par Telenet et Voo. Eleven Sports rate le coche. Proximus peut encore faire offre.

Les 16 clubs de la Jupiler Pro League de football (D1 A) ont décidé d'attribuer les droits télévisuels en direct pour les trois prochaines saisons à Telenet et Voo.

"Nous n'investirons pas dans une offre non-exclusive. Nous aurons donc de l'argent pour acheter d'autres droits."
Anouk Mertens
managing director de Sports Eleven Network en Belgique

Telenet remporte également le deuxième lot pour la diffusion des matchs en ligne (streaming). Des droits qui sont exclusifs sur le coup. Telenet s'adressera donc directement au marché francophone en ligne

La Proleague a clairement choisi le modèle non-exclusif pour ses droits TV. Proximus et Orange de leurs côtés peuvent donc encore faire une offre en sus pour les retransmissions en live et les clips. Proximus avait déjà déposé une offre qui, visiblement, s'est avérée insuffisante. Orange ne fait aucun commentaire.

RTBF conserve de son côté les droits pour les résumés et son émission d'analyse la Tribune. En Flandre, Telenet s'offre les résumés du weekend qui seront pris en charge par Vier, chaîne détenue par l'opérateur malinois.

©BELGA

"Le contrat est en hausse de plus 15%, se félicite-t-on à la Proleague. L'un dans l'autre, le montant sur la table est donc d'environ 76,2 millions d'euros par saison pour les clubs, y compris l'offre actuelle de Proximus et sans offre d'Orange. Pour rappel, la saison dernière les droits télé se sont élevés à 66 millions d'euros.

En réalité les clubs sont assurés de toucher 80 millions d'euros par saison car le consultant MP&Silva, qui négocie les droits pour la Pro League lui a garanti ce montant. En attendant la nouvelle offre de Proximus, il prendra donc la différence à sa charge. "Le modèle de diffusion des droits de la Jupiler Pro League étant maintenant défini, Proximus et la Pro League vont pouvoir finaliser leur accord dans les prochains jours", dit-on chez l'opérateur national. 

Eleven Sports a quant à lui raté son pari de mettre la main sur le foot belge de manière exclusive. "Nous n'investirons pas dans une offre non-exclusive", insiste Anouk Mertens directrice d'Eleven Sports. Elle estime que les clubs ont raté une opportunité de partenariat de long terme. Eleven voulait en effet travailler sur 5 ans avec la Pro League.

La jeune chaîne garde donc ses deniers pour attaquer sur d'autres droits télévisuels y compris dans le football. 'Nous ne changeons rien à notre stratégie en Belgique", insiste Mertens.

©Mediafin

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés