Un stade, c'est un gouffre financier

©BELGA

Faut-il un nouveau stade national? Si c’est uniquement pour y jouer au football, cela n’a pas beaucoup de sens. Un stade n'a d'intérêt que s'il est multimodal

C’est l’avis de différents experts du secteur. Un stade, c’est un gouffre financier: il faut compter au minimum 300 millions d’euros pour construire une enceinte de 60.000 places, comme c’est le cas du très controversé "stade national". Impossible à rentabiliser en Belgique avec le seul football, même avec un club résident. Aucun club belge n’a en effet le potentiel de public pour le remplir.

Les entrées, les droits TV et le merchandising ne suffisent pas à amortir un stade en Belgique, il faut une enceinte multimodale.
Jos Verschueren
IFBI

"Faire reposer l’équilibre économique d’une enceinte sur la seule activité d’un club professionnel, de surcroît soumis à un aléa sportif, apparaît financièrement risqué", pouvait-on lire il y a un an dans un rapport de l’Inspection des finances en France. "Rentabiliser un stade est très difficile, confirme Trudo Dejonghe, économiste du sport à la KUL; il faut dès lors diversifier ses sources de revenus en lui permettant d’accueillir régulièrement des concerts, des spectacles et d’autres événements sportifs, mais aussi concéder au privé un maximum d’espaces commerciaux."

A Lille, le stade qui a abrité la dernière finale de la Coupe Davis est un stade de football (érigé en vue de l’Euro 2016), mais un système de pelouse rétractable et de toit amovible permet d’abriter des matchs de tennis, de basket, des concerts et des shows en tous genres.

Hôtel, séniorie...

"Les entrées, les droits TV et le merchandising ne suffisent pas à amortir un stade en Belgique, il faut une enceinte multimodale", estime Jos Verschueren, responsable de l’International Football Business Institute (IFBI), un master international en foot business lancé à Bruxelles. En Belgique, on trouve dans le stade de Saint-Trond un hôtel dont certaines chambres donnent sur le terrain. Le stade de La Gantoise abrite des bureaux – aussi avec vue sur le terrain – des restaurants et un supermarché Albert Heijn. Le stade de Bâle comprend quant à lui une… séniorie avec une loge réservées aux pensionnaires!

Un stade financé par un promoteur, occupé par un club locataire avec une intervention limitée des pouvoirs publics via l’aménagement des voies d’accès et de facilités, c’est un modèle intéressant.
Olivier Monna
Professeur à Limoges

Le stade de Lyon, érigé peu avant l’Euro 2016, est sans doute le plus abouti en la matière. "C’est en effet un complexe totalement intégré comprenant outre le stade de foot, un centre commercial, un hôtel, des restaurants, des bureaux, une piste de karting etc., explique Olivier Monna, professeur au Centre de droit et d’économie du sport de Limoges, et puis surtout il a donné naissance à un nouveau quartier, comme ce fut le cas à Saint Denis lors de l’érection du Stade de France il y a vingt ans et plus récemment à Marseille. L’agrandissement du stade Vélodrome a entraîné la rénovation de tout un quartier jusqu’alors en déshérence."

Inter

Économiste chez ING, Philippe Ledent, ne dit pas autre chose. "L’intérêt économique de construire un stade dépend du projet sous-jacent, dit-il; si les infrastructures envisagées sont couplées à un projet de transformation ou de réhabilitation d’une ville, alors un tel chantier a tout son sens. La construction en elle-même génère toujours de l’activité, puisqu’il y a consommation de moyens financiers." Philippe Ledent cite à cet égard l’Amstel Arena à Amsterdam. "Ce stade a vu le jour au milieu d’un nouveau quartier, avec des commerces, des bureaux et des infrastructures de loisir. C’est un projet qui a été porté par tous les acteurs concernés."

Quant au modèle économique, Olivier Monna estime que celui développé autour du stade national bruxellois est plutôt… vertueux: "Un stade financé par un promoteur, occupé par un club locataire avec une intervention limitée des pouvoirs publics via l’aménagement des voies d’accès et de facilités, c’est un modèle intéressant." Allez, tout n’est donc pas si pourri dans ce dossier.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect