Wembley sur le point d'être vendu

Le stade de Wembley, surnommé "The Home of Nation". ©BELGAIMAGE

Le temple du football devrait être acquis par l’investisseur pakistano-américain Shahid Khan, par ailleurs propriétaire du Fulham FC et des Jacksonville Jaguars.

Le conseil d’administration de la Football association (FA) se réunit ce jeudi pour donner son accord à la cession du stade de Wembley au Pakistano-Américain Shahid Khan. Le vote favorable des dix membres ne validerait pas pour autant l’opération, puisque les 127 membres de l’assemblée de la Football association devront également donner leur aval le mois prochain.

Les 127 membres de l’assemblée de la Football association devront donner leur aval à l’opération le mois prochain.

Les négociations ont été révélées en toute transparence au printemps dernier et les deux parties se sont mis d’accord sur une transaction de 600 millions de livres (672 millions d’euros), directement versés à la FA, ainsi que de 300 millions supplémentaires dérivés d’une partie des recettes commerciales.

La Football association prévoit de reverser quelque 500 millions de livres au football amateur, notamment pour construire jusqu’à 1.500 terrains synthétiques. Paradoxalement, bien qu’il soit le berceau du football, le football anglais est beaucoup moins structuré au niveau amateur que dans d’autres pays européens majeurs.

Réserves

Au-delà de la transaction financière, cette opération a suscité certaines réserves chez les puristes. Surnommé "The Home of Nation", Wembley et ses 90.000 places sont beaucoup plus qu’un simple stade de football. Depuis 1923, aucun autre site n’a mieux permis au peuple de faire corps avec la nation, que ce soit lors des matchs de l’équipe nationale, lors des finales de cup, ou lors des concert des plus grands artistes de la pop britannique (David Bowie, Paul McCartney, Elton John, Queen, George Michael, les Rolling Stones, Muse, Adele, ou Ed Sheeran).

©www.bridgemanimages.com

Le fait que l’acheteur ait l’ambition d’installer une équipe de football américain tout au long de l’automne, forçant ainsi l’équipe nationale à déménager, signifie clairement un basculement culturel, même si des matchs de football américain y ont régulièrement lieu depuis 2007 et que la FA souhaite depuis longtemps faire voyager la sélection anglaise sur l’ensemble du territoire.

Le futur probable propriétaire du stade a déjà pris soin d’expliquer son projet dans les médias.

Sa volonté est très clairement de faire des Jacksonville Jaguars un club résident du stade de Wembley entre septembre et décembre. Sa fortune de 5 milliards de livres, soit près de 8 fois le prix du rachat de Wembley, devrait lui permettre d’entamer le réaménagement du stade, pour l’adapter davantage à la culture du football américain.

La Football association s’est toutefois assurée de signer un contrat préservant l’ensemble de l’héritage et des traditions du stade. Celui-ci gardera son nom de Wembley. Il abritera toujours les finale de cup ainsi que les grands matchs de l’équipe nationale le football. Il accueillera également comme prévu les demi-finales et finale du championnat d’Europe de football 2020.

La FA a également introduit une clause permettant de racheter le stade pour seulement 100 millions de livres au cas où les engagements de Khan ne seraient pas tenus. La rétrogradation du stade par l’UEFA sera ainsi l’un des motifs possibles d’un rachat à bas prix.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés