23 milliards de dollars pour la veuve d'un fumeur!

©AFP

Un tribunal de Floride a ordonné au cigarettier américain RJ Reynolds Tobacco Company de verser une indemnisation de 23,6 milliards de dollars à la veuve d'un fumeur décédé d'un cancer du poumon. Il s'agit d'une somme record pour un seul plaignant dans l'histoire de cet Etat du sud. RJ Reynolds va faire appel de cet décision.

Un tribunal de Floride a ordonné au cigarettier américain RJ Reynolds Tobacco Company de verser une indemnisation de 23,6 milliards de dollars à la veuve d'un fumeur décédé d'un cancer du poumon, une somme record pour un seul plaignant dans l'histoire de cet Etat du sud.

Le verdict, rendu par le jury du comté d'Escambia après une quinzaine d'heures de délibération, est assorti de dommages et intérêts d'un montant de 16 millions de dollars à verser à la succession du défunt, Michael Johnson Senior.

Au cours du procès, qui aura duré quatre semaines, les avocats de la veuve de M. Johnson, Cynthia Robinson, ont fait valoir que RJ Reynolds n'avait pas fait le nécessaire pour informer les consommateurs des dangers du tabac.

Une négligence qui aurait permis que M. Johnson contracte un cancer du poumon. Selon ces avocats, M. Johnson était devenu "accroc" à la cigarette et ses multiples tentatives d'arrêter de fumer avaient échoué.

RJ Reynolds va faire appel de cet décision, a annoncé dans un communiqué l'avocat de la société, J. Jeffery Raborn, pour qui le jugement va "bien au-delà des limites du raisonnable et de l'équité".

A savoir

Cette décision sera vraisemblablement annulée ou réduite en appel, estiment des juristes spécialisés dans ce type d'affaires. Selon eux, l'indemnisation à payer ne correspond pas a priori aux limites fixées par la jurisprudence de la Cour suprême des Etats-Unis pour les dommages dits punitifs.

"Personne ne pense que les 23 milliards de dollars vont rester", déclare Richard Daynard, professeur de droit à la Northeastern University spécialisé dans le tabac.

 La Cour suprême estime en général que les dommages punitifs ne doivent pas dépasser plus de dix fois les dommages compensatoires.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content