L'Australie impose des paquets de cigarettes neutres

REUTERS/Department Of Health/Handout/Files ©REUTERS

La Haute Cour de justice australienne a rejeté mercredi un recours déposé par les firmes multinationale de cigarettes contre une nouvelle législation imposant la vente de seuls paquets de couleur vert olive dépourvus de toute marque publicitaire. "Une bonne chose" selon la Fondation belge contre le cancer.

La Haute cour de Sydney, dont les arrêts ne sont pas susceptibles d'appel, a statué que la nouvelle loi n'était pas contraire à l'esprit de la constitution australienne et a donc rejeté le recours de Philip Morris, British American Tobacco (BAT), Japan Tobacco International et Imperial Tobacco.

A partir du 1er décembre, les cigarettes distribuées en Australie seront donc vendues dans des paquets au design et à la forme identiques pour toutes les marques. Les paquets devront également arborer un avertissement sur les dangers du tabac illustré par des photos de cancer du larynx ou autres maladies liées au tabagisme. Les emballages d'un vert olivâtre sombre et couverts d'avertissements choc porteront comme seul élément distinctif la marque et le nom du produit, frappés cependant avec les mêmes caractères.

 

Les producteurs de tabac dénonçaient cette mesure au motif qu'elle viole le droit de la propriété intellectuelle et que les paquets seront plus aisés à copier par les contrefacteurs. "C'est une victoire pour toutes les familles qui ont perdu quelqu'un des suites d'une maladie liée au tabac", s'est félicitée la ministre de la Justice Nicola Roxon. "Et c'est un tournant pour le contrôle du tabac dans le monde. Les gouvernements du monde entier surveillent étroitement ce qui se passe à ce sujet en Australie et certains pourraient désormais nous suivre", a-t-elle dit.

En effet, plusieurs pays occidentaux comme la Grande-Bretagne, la Norvège, la Nouvelle-Zélande et le Canada plus l'Inde envisagent de prendre des mesures similaires à celles de l'Australie. Ces dispositions s'alignent sur les recommandations de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), qui chiffre à plus d'un milliard le nombre de fumeurs réguliers sur la planète.

Chez nous, la Fondation contre le cancer estime que l'introduction de paquets de cigarettes sans logos, comme ce sera bientôt le cas en Australie, est une bonne chose. "Des paquets génériques rendent la cigarette moins attractive, surtout pour les jeunes, et font mieux ressortir les messages de prévention", explique mercredi Luk Joossens, de la Fondation contre le cancer, qui réclame la même mesure en Belgique.

"La Belgique dépend en effet de la réglementation européenne, mais nous nous attendons à ce que la Commission européenne vienne avec une proposition à ce sujet à la fin de l'année", souligne-t-il. Luk Joossens réfute l'idée selon laquelle des paquets sans logos feraient baisser les prix et auraient un impact sur la politique antitabac du gouvernement belge. "Si les prix baissent, il suffit d'augmenter les taxes et on neutralise directement cet effet", conclut-il. La députée cdH Catherine Fonck avait déjà déposé une proposition de loi pour imposer des paquets de cigarette neutre en mai 2011.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content