20.000 emplois supplémentaires appelés à disparaître chez Siemens

©EPA

En novembre dernier, Siemens annonçait vouloir réduire ses effectifs de 7.000 unités. Aujourd'hui, ce sont 20.000 emplois qui pourraient passer à la trappe.

Le groupe industriel allemand Siemens envisage de supprimer 20.000 emplois dans le cadre de son plan stratégique "Vision 2020", rapporte Manager Magazin dans sa version en ligne. Il s'agit de 5% des 380.000 personnes qui travaillent pour Siemens.

Siemens va réaliser des économies en réduisant ses coûts administratifs, notamment au niveau du personnel et dans les domaines juridiques et financiers, a dit le président du directoire, Joe Kaeser, lors d'une présentation à des investisseurs début août, écrit le journal allemand.

Les postes ouvriers ne seraient pas affectés. Les suppressions toucheraient davantage les services administratifs dans les sièges et notamment les départements ressources humaines, finance et juridique. Joe Kaeser estime aussi que 10 à 20% d'économies devraient être réalisées dans les services IT internes. L'ensemble de ces économies devrait, selon le média, accroître la marge de 2 points de pour cent. Siemens souhaite aussi simplifier sa structure.

En novembre 2017, le groupe avait déjà annoncé vouloir réduire ses effectifs. Le chiffre de 7.000 emplois supprimés à l'échelle mondiale avait été avancé. "L'industrie de la production d'électricité subit des perturbations d'une ampleur et d'une vitesse sans précédent", avait alors expliqué Lisa Davis, membre du directoire du conglomérat allemand. Le groupe ajoutait par ailleurs vouloir éviter les licenciements en "transférant autant que possible les personnes concernées" par la restructuration vers ses 3.200 postes vacants.

Les quelque 1.800 emplois belges et luxembourgeois du groupe n'avaient à l'époque pas été touchés.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés