Publicité

3 millions d'euros pour Naki Power et ses batteries en location

La start-up belge a déjà déployé 2.000 stations de recharge en Europe pour ses batteries portables à louer. Elle vise un million d'utilisateurs à la fin de l'année.

Pour toute une série de biens, la possession est de moins en moins la norme. Une tendance qui s'applique beaucoup dans le transport avec les trottinettes, vélos ou voitures partagées, mais qui commence à s'appliquer à d'autres objets de la vie quotidienne. Vous avez peut-être déjà aperçu les petites boîtes noires de la start-up belge Naki Power dans des lieux publics à Bruxelles, Gand, Anvers, ou encore à Madrid, Paris et Stockholm. Il s'agit de bornes contenant des batteries de rechargement portables disponibles à la location pour recharger vos appareils électroniques en route.

Le modèle est simple: on ouvre l'application Naki, on voit quelles sont les stations localisées autour de nous, on s'y rend et on scanne un QR code qui débloque la batterie de chargement que l'on peut emmener avec soi et redéposer dans une station Naki plus tard. Cette location coûte 50 cents la demi-heure.

Atteindre le million d'utilisateurs

“S'il doit y avoir un gagnant en Europe sur le marché des solutions de rechargement portatives, ce sera eux."
Olivier Mertens
Investment Manager chez Sambrinvest

La pandémie a quelque peu retardé l'évolution de Naki Power, qui est emmené par Zaccaria Aghemio, mais les derniers mois et une récente levée de fonds ont redonné un coup de boost à la jeune pousse belge. "Nos chiffres explosent depuis les réouvertures, notamment de l'horeca et la fin des restrictions liées au covid", explique le CEO de Naki Power, qui a réalisé un chiffre d'affaires de 500.000 euros sur les 12 derniers mois, qu'elle compte "doubler ou tripler" cette année. Des chiffres qui ont attiré les investisseurs.

Naki Power vient de boucler une levée de fonds de 3 millions d'euros auprès des fonds belges ScaleFund et Sambrinvest, ainsi que des Américains de Luxor Capital. "S'il doit y avoir un gagnant en Europe sur le marché des solutions de rechargement portatives, ce sera eux", selon Olivier Mertens, Investment Manager chez Sambrinvest.

"On aimerait atteindre le million d'utilisateurs d'ici à la fin de l'année."
Zaccaria Aghemio
CEO de Naki Power

La start-up compte déjà plus de 2.000 stations de recharge, dont 600 en Belgique et 100.000 utilisateurs de sa solution. Elle a signé des partenariats importants avec la SNCB pour être présente dans les 18 plus grosses gares du pays, Telenet et Brussels Airport, ce qui lui a donné une autre envergure. "L'objectif pour l'année 2022 est de doubler le nombre de stations déployées en Europe, mais surtout d'accroître la communauté Naki. On aimerait atteindre le million d'utilisateurs d'ici à la fin de l'année", annonce Zaccaria Aghemio.

2.000
stations de recharge
Naki Power a déjà déployé 2000 stations de recharge en Belgique, France, Espagne et Suède.

La clé pour la start-up sera de réussir à fidéliser et engager ses utilisateurs, dont environ 20% sont actuellement considérés comme des réguliers, mais qui génèrent à eux seuls la moitié des revenus de location. Pour y arriver, la start-up – qui compte déjà 30 employés dans ses différentes filiales – va engager avant de, peut-être, tenter le même modèle sur d'autres produits.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés