analyse

5 tendances technologiques qui vont rythmer 2021

L'industrie de la mode compte sur la "Fashion Tech" pour régler le problème du sur-mesure. ©AFP

Mode, travail, expérience et communication: la technologie va encore bouleverser des habitudes en 2021.

Dans le monde de la technologie, début janvier est traditionnellement associé aux lumières de Las Vegas et son CES. Le Consumer Electronics Show est la grand-messe du secteur où l‘on retrouve les innovations et les grandes tendances technologiques qui rythmeront bientôt notre quotidien. Malgré un format virtuel peu convaincant, Covid-19 oblige, l’événement aura bien lieu (voir encadré) à partir du 6 janvier prochain, et les prédictions sur les tendances de l’année à venir vont bon train. L’Écho en a sélectionné 5 qui vont marquer l'année.

Les outils collaboratifs de travail

Les plateformes de communication ont envahi le quotidien de millions d’employés à travers le monde. En 2020, Slack, Teams, Zoom et Webex ont remplacé les e-mails et les réunions; en 2021, on passe à l’étape suivante. Ces applications font ce qu’elles peuvent, mais il est encore par exemple difficile de faire un brainstorming sans finir par crier le plus fort possible pour tenter de se faire entendre. Les outils de co-création et les plateformes collaboratives vont rapidement faire leur apparition dans le quotidien des employés pour combler le manque du présentiel tout en restant créatifs. On y retrouve des murs virtuels de post-it et tous les outils pour faire du mind-mapping. Retenez par exemple le nom Miro, un logiciel collaboratif dont l’utilisation devrait exploser cette année.

La Fashion Tech

Qu’est-ce qui ennuie tout le monde et coûte énormément d’argent à l’industrie de la mode? Les retours. 40% des articles de prêt-à-porter achetés en ligne sont retournés et 60% d’entre eux le sont pour un problème de taille. Le "sizing" est un enjeu majeur pour cette industrie et la solution devrait venir de la technologie. Des solutions ont émergé au cours des dernières années, mais restent pour le moment souvent au stade du gadget. 2021 devrait enfin être l’année de l’émergence de la Fashion Tech et de ses entreprises. Amazon et plusieurs grandes marques sont sur la balle avec une obsession: le sur-mesure. Fini de commander du S, du M ou du L, bientôt vous commanderez votre taille personnelle et unique. Des start-ups belges se sont spécialisées dans le secteur comme Treedy’s, qui a conçu un scanner 3D qui permet de prendre les mensurations exactes d’un client au millimètre près. Le sur-mesure, cela coûte par contre très cher aux enseignes, et des revendeurs qui ne confectionnent pas les vêtements (comme Zalando) cherchent encore la solution idéale pour satisfaire tout le monde.

L’explosion de Twitch et Discord

Vous connaissez peut-être la première, probablement pas la deuxième. Peu importe, retenez bien ces deux noms: ils seront sur toutes les lèvres en 2021. Twitch est une plateforme de streaming qui fait déjà l’objet de beaucoup d’attention. Initialement conçue pour diffuser des parties de jeu vidéo en ligne, elle devient un média à part entière. Chacun y a sa chaîne, diffuse son contenu et attire des abonnés. Twitch est devenu un réseau social de diffusion de contenu en tout genre. Discord, de son côté, est un service de VoIP gratuit. C’est un site sur lequel on se connecte pour discuter principalement oralement avec d’autres personnes. Imaginé pour les gamers voulant se réunir et discuter de leurs parties, la plateforme a connu un succès phénoménal au cours des derniers mois grâce à sa facilité d'utilisation et d’organisation des conversations. On y retrouve désormais de tout comme sujet de discussion, du gaming bien sûr, mais aussi de la politique, du sport, de l’histoire. Les deux médias sociaux sont annoncés comme l'une des combinaisons technologiques gagnantes de l’année.

L’internet des comportements

L’internet des objets fait partie de notre quotidien avec la domotique qui a envahi nos maisons. Après les objets, place aux individus. D’après Gartner, qui est généralement bien inspiré dans ses prédictions, l’internet des comportements (Internet of Behaviors, IoB) devrait réellement émerger cette année. De quoi parle-t-on ? L’IoB regroupe les technologies existantes qui sont centrées sur le suivi de l’individu. On y retrouve les technologies de reconnaissance faciale, de géolocalisation, de traitement et d’analyse de données massives (big data). Les données issues de ces traitements sont associées à des comportements, d’un achat compulsif à l’utilisation d’un dispositif x ou y. Une thématique qui intéresse à la fois les entreprises friandes de données sur leurs clients et les pouvoirs publics adeptes de la smart city. Gartner prévoit que, d’ici la fin de l’année 2025, plus de la moitié de la population mondiale sera soumise à au moins un programme IoB, qu’il soit commercial ou gouvernemental.

L’expérience totale

Non, il ne s’agit pas de drogue, quoique. Depuis plusieurs années, l’expérience utilisateur (UX) est au centre de l’attention des entreprises. Demain, il ne sera plus seulement question pour une entreprise d’améliorer une expérience utilisateur avec par exemple l’utilisation de la réalité virtuelle ou augmentée, mais d’investir dans l’expérience totale (TX). Une sorte de condensé de toutes les expériences (utilisateur, client et employé) en une seule rassemblant toutes les interactions imaginables. L’idée étant d’améliorer la satisfaction globale de tous en ayant un point de vue plus holistique.

Le "Village Francophone", vitrine de la Tech wallonne en 2021

Cette année, Digital Wallonia et l’AWEX ont décidé de ne pas participer à la version officielle du CES de Las Vegas avec leur traditionnelle délégation d'entreprises en quête de nouveaux marchés et de récompenses internationales. Non pas à cause du Covid-19, puisque l’événement a bien lieu de façon virtuelle, mais à cause du peu de visibilité que les entreprises wallonnes auraient pu y obtenir dans cette version allégée du CES. À la place, Digital Wallonia a fait le choix du "Village Francophone". Une initiative qui rassemble 385 start-ups et acteurs innovants issus de 85 territoires et pays francophones dans le monde. Aux dates des grands événements technologiques de 2021, le Village Francophone se réunira de façon phygitale (physique et digitale), l’occasion pour une quinzaine de start-ups wallonnes et plusieurs acteurs locaux de se mettre en avant lors de sessions de pitch devant un jury international.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés